Label rouge / Saumon

Informations Gaia :
Commentaires Gaia
Informations Internes :
Date référentiel
Date applicabilité
Lien référentiel
Date prochaine maj
Familles concernées :
Ajouter +
Priorité
Nombre de pages
Commentaires
Consultants :
Ajouter +

Filtrer par "Label applicable"

Filtrer par famille

Filtrer par "Etape 1 - Enjeu couvert"

Vu Enjeux Famille enjeux Famille fillière Filières Question

Réponse A & Existence d'une équivalence dans GAIA

Réponse B & Existence d'une équivalence dans GAIA

Réponse C & Existence d'une équivalence dans GAIA

Réponse D & Existence d'une équivalence dans GAIA

Réponse E & Existence d'une équivalence dans GAIA

Réponse F & Existence d'une équivalence dans GAIA

Réponse G & Existence d'une équivalence dans GAIA

Réponse H & Existence d'une équivalence dans GAIA

Réponse I & Existence d'une équivalence dans GAIA

Réponse J & Existence d'une équivalence dans GAIA

Label applicable (cocher si oui) Etape1 - Enjeu couvert A : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
B : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
C : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
D : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
E : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
F : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
G : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
H : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
I : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
J : Correspond : OUI/NON
+ num page
+ extrait
.. Travailleurs migrants (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
VOLAILLE
RUMINANTS
PORC
GRANDES CULTURES
AUTRES
Abricot
Amande
Ananas
Asperge
Banane
Noix de cajou
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Noisette
Noix
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Canard gavé
Dinde
Lait de vache
Lapin
Ovo-produits
Porc
Poulet
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Laitue
Riz
Cacahuète
Cacao
Agneau
Vanille
Noix de coco
Avocat
Café
Palme
Thé
Cornichons
Menthe
Olive
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pois chiche
Viande bovine (races à viande)
Travailleurs migrants : des dispositifs sont-ils mis en œuvre pour garantir que les travailleurs migrants intervenant sur la production de la matière première, s'il y en a, sont traités équitablement ? - UniquePas de travailleurs migrants (non concerné) OU Présence de travailleurs migrants avec VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) des engagements garantissant qu'ils sont traités équitablement, via la mise en œuvre des mesures suivantes : - conditions de travail décentes, identiques à celles des travailleurs nationaux (durée de travail, rémunération, ...) - accès aux documents et traduction pour la compréhension de leurs droits
Non
Présence de travailleurs migrants avec engagement interne garantissant qu'ils sont traités équitablement, via la mise en œuvre des mesures suivantes : - conditions de travail décentes, identiques à celles des travailleurs nationaux (durée de travail, rémunération, ...) - accès aux documents et traduction pour la compréhension de leurs droits
Non
Présence de travailleurs migrants, sans engagement particulier à leur égard
Non
Ne sait pas
Non
//////
Travail forcé (général)FRUITS NON EXOTIQUES
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
FRUITS SECS / A COQUE
PECHE - POISSONS
VOLAILLE
AQUACULTURE
GRANDES CULTURES
PECHE - AUTRES
AUTRES
Abricot
Ananas
Asperge
Banane
Avocat
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Noisette
Noix
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Lapin
Laitue
Crevette (élevage)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Thon Germon (pêche)
Cacahuète
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Riz
Cacao
Vanille
Noix de cajou
Noix de coco
Café
Quinoa
Palme
Thé
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Coquille Saint-Jacques (pêche)
Cornichons
Menthe
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Olive
Moule (pêche)
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pois chiche
Travail forcé : quels sont les engagements garantis par les producteurs de matières premières ? - UniqueVERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant des points suivants : - absence de travail forcé sous toutes ses formes - absence de la confiscation des documents personnels - liberté pour les employés de mettre fin à leur contrat à tout instant (selon préavis)
Non
Engagement suivants : - absence de travail forcé sous toutes ses formes - absence de la confiscation des documents personnels - liberté pour les employés de mettre fin à leur contrat à tout instant (selon préavis)
Non
Engagements autres sur le travail forcé
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Discriminations et mauvais traitements (général)FRUITS NON EXOTIQUES
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
FRUITS SECS / A COQUE
VOLAILLE
RUMINANTS
PORC
GRANDES CULTURES
AUTRES
Abricot
Ananas
Asperge
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Noisette
Noix
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Canard gavé
Dinde
Lait de vache
Lapin
Ovo-produits
Porc
Poulet
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Banane
Laitue
Riz
Agneau
Cacao
Cacahuète
Noix de cajou
Vanille
Avocat
Café
Quinoa
Palme
Thé
Cornichons
Menthe
Olive
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pois chiche
Viande bovine (races à viande)
Discriminations et mauvais traitements : quels sont les engagements garantis par les producteurs de matières premières ? - UniqueVERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant des points suivants : - aucune discrimination* pratiquée, encouragée ni tolérée - aucune forme de harcèlement (moral ou physique) ou d'abus n'est tolérée - des procédures disciplinaires expliquent aux employés le positionnement de l'entreprise sur la question des discriminations ; celles-ci ne font en aucun cas l'objet de retenue sur le salaire ET - mise en place de formation et postes adaptés pour les groupes généralement discriminés, plus vulnérables
Non
VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant des points suivants : - aucune discrimination* pratiquée, encouragée ni tolérée - aucune forme de harcèlement (moral ou physique) ou d'abus n'est tolérée - des procédures disciplinaires expliquent aux employés le positionnement de l'entreprise sur la question des discriminations ; celles-ci ne font en aucun cas l'objet de retenue sur le salaire
Non
Engagements suivants : - aucune discrimination* pratiquée, encouragée ni tolérée - aucune forme de harcèlement (moral ou physique) ou d'abus n'est tolérée - des procédures disciplinaires expliquent aux employés le positionnement de l'entreprise sur la question des discriminations ; celles-ci ne font en aucun cas l'objet de retenue sur le salaire ET - mise en place de formation et postes adaptés pour les groupes généralement discriminés, plus vulnérables
Non
Engagements suivants : - aucune discrimination* pratiquée, encouragée ni tolérée - aucune forme de harcèlement (moral ou physique) ou d'abus n'est tolérée - des procédures disciplinaires expliquent aux employés le positionnement de l'entreprise sur la question des discriminations ; celles-ci ne font en aucun cas l'objet de retenue sur le salaire
Non
Engagements autres sur les discriminations et mauvais traitements
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Rémunération des salariés (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
PECHE - POISSONS
VOLAILLE
RUMINANTS
PORC
AQUACULTURE
GRANDES CULTURES
AUTRES
PECHE - AUTRES
Abricot
Amande
Ananas
Asperge
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Laitue
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Cabillaud / Morue (pêche)
Canard gavé
Saumon Atlantique (pêche)
Dinde
Lait de vache
Lapin
Ovo-produits
Porc
Poulet
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Canne à sucre
Saumon (élevage)
Crevette (élevage)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Thon Germon (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Riz
Agneau
Cacao
Cacahuète
Noix de coco
Noix de cajou
Banane
Vanille
Avocat
Café
Quinoa
Palme
Thé
Miel
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Cornichons
Coquille Saint-Jacques (pêche)
Moule (pêche)
Menthe
Betterave potagère
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Olive
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pois chiche
Viande bovine (races à viande)
Rémunération des salariés : quels sont les engagements garantis par les producteurs de matières premières ? - UniqueEngagement interne visant à garantir que chaque employé perçoit un salaire supérieur au salaire minimum (cela peut couvrir par exemple des avantages de type gratuité des transports ou des repas fournis par l'employeur)
Non
VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant que chaque employé perçoit le salaire minimum légal en vigueur
Non
Engagement à ce que chaque employé perçoive le salaire minimum légal en vigueur
Non
Engagements autres sur la garantie de revenus des employés
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Durée de travail (général)FRUITS NON EXOTIQUES
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
FRUITS SECS / A COQUE
VOLAILLE
RUMINANTS
AQUACULTURE
PORC
GRANDES CULTURES
AUTRES
Abricot
Cacao
Ananas
Asperge
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Noisette
Noix
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Canard gavé
Dinde
Lait de vache
Lapin
Moule (élevage)
Ovo-produits
Porc
Poulet
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Laitue
Crevette (élevage)
Banane
Cacahuète
Riz
Agneau
Lait de brebis
Lait de chèvre
Noix de cajou
Vanille
Noix de coco
Café
Avocat
Quinoa
Palme
Thé
Miel
Cornichons
Menthe
Olive
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pois chiche
Viande bovine (races à viande)
Durée de travail : quels sont les engagements garantis par les producteurs de matières premières ? - UniqueVERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant des points suivants : - durée de travail hebdomadaire de maximum 48h par semaine (hors heures supplémentaires) - heures supplémentaires volontaires n'excédant pas 12h par semaine - congés et jours fériés en accord avec la législation locale - un jour de repos minimum systématiquement accordé après 6 jours de travail consécutifs ET - rémunération des heures supplémentaires majorée d'au moins 25% - pauses autorisées au cours de chaque journée de travail
Non
VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant des points suivants : - durée de travail hebdomadaire de maximum 48h par semaine (hors heures supplémentaires) - heures supplémentaires volontaires n'excédant pas 12h par semaine - congés et jours fériés en accord avec la législation locale - un jour de repos minimum systématiquement accordé après 6 jours de travail consécutifs
Non
Engagements suivants : - durée de travail hebdomadaire de maximum 48h par semaine (hors heures supplémentaires) - heures supplémentaires volontaires n'excédant pas 12h par semaine - congés et jours fériés en accord avec la législation locale - un jour de repos minimum systématiquement accordé après 6 jours de travail consécutifs ET - heures supplémentaires rémunérées à un taux majoré d'au moins 25% par rapport au salaire normal - pauses autorisées au cours de chaque journée de travail
Non
Engagements suivants : - durée de travail hebdomadaire de maximum 48h par semaine (hors heures supplémentaires) - heures supplémentaires volontaires n'excédant pas 12h par semaine - congés et jours fériés en accord avec la législation locale - un jour de repos minimum systématiquement accordé après 6 jours de travail consécutifs
Non
Engagements autres sur la durée de travail
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Santé et sécurité au travail (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
PECHE - POISSONS
VOLAILLE
RUMINANTS
AQUACULTURE
PORC
AUTRES
PECHE - AUTRES
Abricot
Amande
Ananas
Asperge
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Endive (chicon)
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Cabillaud / Morue (pêche)
Canard gavé
Saumon Atlantique (pêche)
Dinde
Lait de vache
Lapin
Moule (élevage)
Ovo-produits
Porc
Poulet
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Banane
Laitue
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Crevette (élevage)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Thon Germon (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Agneau
Cacao
Lait de brebis
Lait de chèvre
Cacahuète
Noix de cajou
Miel
Vanille
Noix de coco
Café
Avocat
Quinoa
Palme
Thé
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Moule (pêche)
Cornichons
Coquille Saint-Jacques (pêche)
Menthe
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Olive
Betterave potagère
Viande bovine (races à viande)
Santé et sécurité au travail : quels sont les engagements garantis par les producteurs de matières premières ? - UniqueVERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant de la mise en œuvre des mesures suivantes : - mesures préventives des risques et accidents propres au secteur - entretien et maintenance des équipements et bâtiments - formation des employés et du management à la prévention des risques ET - évaluation des risques liés à l'activité documentée et à disposition des employés - recensement des accidents et incidents avec mise en place systématique d'actions correctives
Non
VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant de la mise en œuvre des mesures suivantes : - mesures préventives des risques et accidents propre au secteur - entretien et maintenance des équipements et bâtiments - formation des employés et du management à la prévention des risques
Non
Mise en œuvre des mesures suivantes : - mesures préventives des risques et accidents propre au secteur - entretien et maintenance des équipements et bâtiments - formation des employés et du management à la prévention des risques ET - évaluation des risques liés à l'activité documentée et à disposition des employés
Non
Mise en œuvre des mesures suivantes : - mesures préventives des risques et accidents propre au secteur - entretien et maintenance des équipements et bâtiments - formation des employés et du management à la prévention des risques
Non
Engagements autres sur la santé et sécurité au travail
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Précarité des producteurs (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
VOLAILLE
RUMINANTS
AQUACULTURE
PORC
GRANDES CULTURES
AUTRES
Abricot
Amande
Ananas
Asperge
Banane
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Endive (chicon)
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Laitue
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Canard gavé
Lait de vache
Lapin
Moule (élevage)
Porc
Saumon (élevage)
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Cacao
Crevette (élevage)
Soja
Blé tendre
Miel
Cacahuète
Maïs
Riz
Pomme de terre
Colza
Agneau
Lait de brebis
Lait de chèvre
Tournesol
Orge
Blé dur
Avoine
Seigle
Epeautre
Sarrasin (blé noir)
Moutarde
Noix de cajou
Quinoa
Vanille
Noix de coco
Avocat
Café
Palme
Thé
Cornichons
Menthe
Olive
Betterave potagère
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pois chiche
Viande bovine (races à viande)
Précarité des producteurs : parmi les mesures suivantes, lesquelles sont mises en place afin de préserver les producteurs primaires de la filière d'une situation précaire ? - MultipleMise en place de contrats cadres pluriannuels avec les producteurs
Non
Participation des producteurs aux processus de décision (gouvernance)
Non
Engagement sur un prix minimum garanti au producteur, indépendamment du cours du produit
Non
Programmes d'aide et formation des producteurs aux méthodes durables et efficaces, visant à améliorer la productivité de leur activité
Non
Primes ou aides financières pour le développement économique et social durable des producteurs et de leurs communautés (amélioration de leurs conditions de vie ou de travail, de leur autonomie...)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Transport longue distance (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
VOLAILLE
PORC
AQUACULTURE
RUMINANTS
GRANDES CULTURES
PECHE - POISSONS
AUTRES
PECHE - AUTRES
Abricot
Amande
Ananas
Asperge
Noix de coco
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Endive (chicon)
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Laitue
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Dinde
Ovo-produits
Poulet
Porc
Truite (élevage)
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Saumon (élevage)
Crevette (élevage)
Soja
Banane
Cacao
Canard gavé
Maïs
Anchois (pêche)
Cabillaud / Morue (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Hoki (pêche)
Lieu noir (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Sardine (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Thon Germon (pêche)
Thon Listao (pêche)
Blé tendre
Pomme de terre
Colza
Lapin
Agneau
Quinoa
Tournesol
Riz
Orge
Blé dur
Avoine
Seigle
Epeautre
Sarrasin (blé noir)
Moutarde
Cacahuète
Noix de cajou
Vanille
Pois chiche
Avocat
Café
Palme
Thé
Canne à sucre
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Cornichons
Coquille Saint-Jacques (pêche)
Moule (pêche)
Menthe
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Olive
Betterave potagère
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Viande bovine (races à viande)
Transport : quel est le mode de transport utilisé pour l'acheminement de cette matière première ? - UniqueFRET maritime, fluvial ou ferroviaire, avec un complément éventuel par FRET routier ET mise en place d'actions de compensation ou de réduction des impacts environnementaux du transport*
Non
FRET maritime, fluvial ou ferroviaire, avec un complément éventuel par FRET routier
Non
FRET routier seul ET mise en place d'actions de compensation ou de réduction des impacts environnementaux du transport*
Non
FRET routier seul
Non
FRET aérien avec un complément éventuel par FRET routier, maritime, fluvial ou ferroviaire ET mise en place d'actions de compensation ou de réduction des impacts environnementaux du transport*
Non
FRET aérien avec un complément éventuel par FRET routier, maritime, fluvial ou ferroviaire
Non
Ne sait pas
Non
///
. Fertilisants : impacts de la fabrication d'engrais (n arboriculture fruitière + n produits exotiques)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
AUTRES
Abricot
Amande
Ananas
Banane
Noix de coco
Canne à sucre
Cerise
Citron jaune
Clémentine
Kiwi
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Pignon de pin
Pistache
Poire
Pomme
Pêche
Raisin de table
Cacao
Cacahuète
Noix de cajou
Quinoa
Avocat
Vanille
Café
Palme
Thé
Cornichons
Olive
Fertilisants de synthèse et impacts de fabrication : quels types d'engrais sont utilisés pour la production des matières premières ? - UniqueAucun engrais minéral n'est utilisé (substitution par des engrais organiques)
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques ET aucun engrais minéral azoté n’est utilisé
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques MAIS des engrais minéraux azotés sont encore utilisés
Non
Ne sait pas
Non
Pas de démarche de ce type
Non
/////
. Pesticides : types et quantités de pesticides (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
GRANDES CULTURES
AUTRES
Abricot
Amande
Ananas
Asperge
Banane
Noix de coco
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Endive (chicon)
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Laitue
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Maïs
Soja
Pois chiche
Blé tendre
Riz
Pomme de terre
Colza
Tournesol
Cacao
Orge
Blé dur
Avoine
Seigle
Epeautre
Sarrasin (blé noir)
Moutarde
Cacahuète
Noix de cajou
Quinoa
Vanille
Avocat
Café
Palme
Thé
Cornichons
Menthe
Olive
Betterave potagère
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pesticides : la production de cette matière première fait-elle l'objet d'un des engagements suivants vis-à-vis des quantités et types de pesticides utilisés ? - UniqueLes moyens de lutte biologique sont utilisés exclusivement (aucun pesticide, ni de synthèse, ni naturel)
Non
Aucun pesticide de synthèse n'est utilisé. Les pesticides d'origine naturelle peuvent être utilisés en complément de moyens de lutte biologique
Non
Les producteurs sont engagés formellement dans une démarche de réduction de l’utilisation des pesticides (par exemple MAE phyto) ET s’engagent à des réductions chiffrées et transmettent chaque année leurs indicateurs : IFT (ou équivalent) ou nombre de traitements phytosanitaires utilisés sur les matières premières
Non
Les producteurs sont engagés formellement dans une démarche de réduction de l'utilisation des pesticides (par exemple MAE phyto) ET suivent des indicateurs sur le sujet
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
.. Pesticides : résidus sur les produits (n produits végétaux)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
AUTRES
GRANDES CULTURES
Abricot
Amande
Ananas
Asperge
Banane
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Endive (chicon)
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Laitue
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Pois chiche
Cacao
Pomme de terre
Maïs
Quinoa
Riz
Cacahuète
Noix de cajou
Avocat
Vanille
Café
Thé
Cornichons
Menthe
Olive
Betterave potagère
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pesticides : cette matière première dispose-t-elle d'un des engagements suivants vis-à-vis des résidus de pesticides ? - UniqueEngagement basé sur une quantité de résidu inférieure à la limite de DÉTECTION de chaque molécule, pour une liste de substances actives pertinentes* au vu de la culture.
Non
Engagement basé sur une quantité de résidu inférieure à la limite de QUANTIFICATION de chaque molécule, pour une liste de substances actives pertinentes* au vu de la culture.
Non
Engagement à n'utiliser aucun pesticide de synthèse se traduisant par une réduction des résidus
Non
Les matières premières sont en cours de conversion vers une démarche de réduction des résidus de pesticides OU sont garanties avec des résidus de pesticides inférieurs à la moitié de la LMR (pour les substances ayant des LMR supérieures au double de la limite de quantification)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
... Pesticides : utilisation de substances controversées (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
AUTRES
GRANDES CULTURES
Abricot
Amande
Ananas
Asperge
Banane
Noix de coco
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Endive (chicon)
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Laitue
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Pois chiche
Maïs
Soja
Blé tendre
Riz
Quinoa
Cacao
Pomme de terre
Colza
Tournesol
Orge
Blé dur
Avoine
Seigle
Epeautre
Sarrasin (blé noir)
Moutarde
Cacahuète
Vanille
Noix de cajou
Avocat
Café
Palme
Thé
Cornichons
Menthe
Olive
Betterave potagère
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pesticides : y a-t-il certaines substances que votre société/vos producteurs se sont engagés formellement à ne pas utiliser ? - UniqueOui
Non
Pas de démarche de ce type, nous sommes conformes à la réglementation française
Non
Pas de démarche de ce type, nous sommes conformes à la réglementation du pays de production
Non
Ne sait pas
Non
//////
Pesticides : utilisation de glyphosate (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
LEGUMES
AUTRES
GRANDES CULTURES
Abricot
Amande
Asperge
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Endive (chicon)
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Laitue
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Pois chiche
Maïs
Soja
Blé tendre
Pomme de terre
Colza
Tournesol
Riz
Orge
Blé dur
Avoine
Seigle
Epeautre
Sarrasin (blé noir)
Moutarde
Menthe
Olive
Betterave potagère
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pesticides : quels sont les engagements relatifs à l'utilisation de glyphosate pour la production de cette matière première ainsi que pour l'interculture la précédant ? - UniqueEngagement à ne pas utiliser de désherbant à base de glyphosate
Non
Utilisation de désherbants à base de glyphosate, mais ayant recours à des adjuvants alternatifs au POEA* (polyoxyéthylèneamine)
Non
Utilisation de désherbants à base de glyphosate sans engagement sur les adjuvants
Non
Ne sait pas
Non
//////
. Lutte antigel (n arboriculture fruitière)FRUITS NON EXOTIQUES
Abricot
Cerise
Citron jaune
Clémentine
Kiwi
Orange douce
Poire
Pomme
Pêche
Raisin de table
Lutte contre le gel : quels sont les moyens de lutte antigel utilisés pour la production de la matière première ? - UniquePas de lutte contre le gel
Non
Lutte réalisée par aspersion uniquement
Non
Lutte en partie réalisée par brassage d'air (tour à vent)
Non
Lutte en partie réalisée par chauffage (chaufferettes, bougies en paraffine, bûches calorifiques, chauffage mobile...)
Non
Pas d'engagement spécifique
Non
Ne sait pas
Non
////
Pollinisateurs : limitation de l'utilisation de substances dangereuses (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
LEGUMES
PRODUITS EXOTIQUES
GRANDES CULTURES
AUTRES
Abricot
Amande
Asperge
Noix de coco
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Chou fleur
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Epinard
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Laitue
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Poireau
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Blé tendre
Riz
Maïs
Pomme de terre
Colza
Soja
Tournesol
Orge
Blé dur
Avoine
Seigle
Epeautre
Sarrasin (blé noir)
Moutarde
Cacahuète
Noix de cajou
Cacao
Pois chiche
Vanille
Avocat
Café
Quinoa
Banane
Ananas
Palme
Thé
Cornichons
Menthe
Olive
Betterave potagère
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pollinisateurs : la production de cette matière première fait-elle l'objet d'un des engagements suivants vis-à-vis des néonicotinoïdes et autres pesticides controversés pour les pollinisateurs ? - UniqueAucune utilisation de néonicotinoïdes, ni de molécules aux mécanismes d'actions similaires, ni d'aucun pesticide controversé pour son action néfaste sur les pollinisateurs
Non
Aucune utilisation des 3 néonicotinoïdes les plus polémiques (Imidaclopride / Thiaméthoxam / Clothianidine) y compris par dérogation à la réglementation, y compris sous serre et y compris hors Union Européenne ET Engagement formel dans une démarche de réduction de l'utilisation des autres types de néonicotinoïdes et pesticides controversés pour les pollinisateurs (quantités et/ou types de substance)
Non
Aucune utilisation des 3 néonicotinoïdes les plus polémiques (Imidaclopride / Thiaméthoxam / Clothianidine) y compris par dérogation à la réglementation, y compris sous serre et y compris hors Union Européenne
Non
Engagement formel dans une démarche de réduction de l'utilisation des néonicotinoïdes (quantités et/ou types de substances)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Pollinisateurs : protection et préservation de leur biodiversité (général)FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
GRANDES CULTURES
AUTRES
Abricot
Amande
Ananas
Asperge
Banane
Noix de coco
Noix de coco
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Fraise
Framboise
Haricot vert
Kiwi
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Pignon de pin
Pistache
Poire
Pomme
Pêche
Colza
Sarrasin (blé noir)
Tournesol
Cacao
Moutarde
Cacahuète
Noix de cajou
Vanille
Avocat
Café
Quinoa
Palme
Thé
Petit pois
Cornichons
Menthe
Olive
Pollinisateurs : les mesures suivantes de protection des pollinisateurs et de préservation de leur biodiversité sont-elles mises en place dans le cadre de la production de cette matière première ? - MultipleApplication des traitements phytosanitaires en dehors des périodes de butinage
Non
Diversification des parcelles au sein de l'exploitation
Non
Maintien d’espaces non cultivés et non traités au sein de l’exploitation (jachères)
Non
Maintien de zones d’habitat* pour les pollinisateurs représentant au moins 5% de la SAU, dispersées dans l’exploitation et à proximité de ressources alimentaires
Non
Mise en place de partenariats avec des apiculteurs (mise à disposition ou location de parcelles pour des ruches et suivi avec l'apiculteur de la santé de ses ruches)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Consommation d'énergie : opérations après récolte des fruits secs (1 amande)FRUITS SECS / A COQUE
Amande
Consommation d'énergie : quelles sont les opérations après récolte réalisées sur la matière première ? - UniquePas de décorticage OU décorticage manuel
Non
Décorticage mécanisé avec utilisation d'énergie renouvelable (> 50%)
Non
Décorticage mécanisé avec utilisation d'énergie renouvelable (> 20%)
Non
Décorticage mécanisé avec utilisation d'énergie renouvelable (entre 0 et 20%)
Non
Décorticage mécanisé sans utilisation d'énergie renouvelable
Non
Ne sait pas
Non
////
Gestion des déchets : valorisation des coproduits (1 amande)FRUITS SECS / A COQUE
Amande
Gestion des déchets : quels sont les engagements pris pour la valorisation des coproduits (cosses et coques) ? - UniqueValorisation de 100% des coproduits (coques et cosses)
Non
Valorisation de plus de 50% des coproduits (coques et cosses) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Valorisation de moins de 50% des coproduits (coques et cosses) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Elimination de 100% des coproduits (coques et cosses) dans les filières adéquates
Non
Elimination de plus de 50% des coproduits (coques et cosses) dans les filières adéquates
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
. Travail des enfants (général)PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
FRUITS NON EXOTIQUES
FRUITS SECS / A COQUE
PECHE - POISSONS
VOLAILLE
GRANDES CULTURES
AQUACULTURE
PECHE - AUTRES
AUTRES
Ananas
Asperge
Canne à sucre
Carotte
Cerise
Citron jaune
Clémentine
Concombre
Courge
Courgette
Fraise
Framboise
Haricot vert
Noisette
Noix
Noix de pécan
Orange douce
Petit pois
Pignon de pin
Pistache
Poire
Pomme
Pêche
Raisin de table
Tomate fraîche
Tomate industrie
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Lapin
Banane
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Thon Germon (pêche)
Riz
Cacahuète
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Cacao
Noix de cajou
Crevette (élevage)
Vanille
Noix de coco
Avocat
Café
Quinoa
Palme
Thé
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Cornichons
Menthe
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Olive
Lentilles (vertes, blondes, corail)
Pois chiche
Travail des enfants : quels sont les engagements garantis par les producteurs de matières premières ? - UniqueVERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant l'absence : - d'enfants de moins de 15 ans travaillant sur la chaîne de valeur - d'enfants entre 15 et 18 ans travaillant en équipe de nuit ou dans des conditions susceptibles de compromettre leur santé, leur sécurité, leur intégrité morale ou leur cursus scolaire, le cas échéant
Non
VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant l'absence : - d'enfants de moins de 15 ans travaillant sur la chaîne de valeur (à l'exception d'une aide aux parents occasionnelle ou d'une embauche occasionnelle en dehors des heures d'école, pour les plus de 12 ans)
Non
Engagement concernant l'absence : - d'enfants de moins de 15 ans travaillant sur la chaine de valeur - d'enfants entre 15 et 18 ans travaillant en équipe de nuit ou dans des conditions susceptibles de compromettre leur santé, leur sécurité ou leur intégrité morale ou leur cursus scolaire, le cas échéant
Non
Engagement concernant l'absence : - d'enfants de moins de 15 ans travaillant sur la chaîne de valeur (à l'exception d'une aide aux parents occasionnelle ou d'une embauche occasionnelle en dehors des heures d'école, pour les plus de 12 ans)
Non
Engagements autres sur le travail des enfants
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Déforestation directe (n produits exotiques)PRODUITS EXOTIQUES
GRANDES CULTURES
Ananas
Banane
Noix de coco
Canne à sucre
Cacao
Soja
Cacahuète
Noix de cajou
Avocat
Vanille
Café
Thé
Déforestation : la production de cette matière première fait-elle l'objet de l'un des engagements suivants vis-à-vis de la déforestation ? - UniqueVERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant que LA TOTALITÉ de la matière première provient d'exploitations garantissant la non-déforestation de forêts (ni primaires ni secondaires) ET les exploitations ont en plus mis en place une étude visant à identifier et protéger les zones à haute valeur de conservation impactées directement ou indirectement par la plantation (avant implantation et pendant l'exploitation de la plantation)
Non
VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant que LA TOTALITÉ de la matière première provient d'exploitations garantissant la non-déforestation de forêts (ni primaires ni secondaires)
Non
VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant qu’UNE PARTIE de la matière première provient d'exploitations garantissant la non-déforestation de forêts (ni primaires ni secondaires) OU VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant que PLUS DE 95% de la matière première provient d'exploitations garantissant la non-déforestation de forêts primaires ni de zones de HVC (haute valeur de conservation)
Non
VERIFICATION PAR TIERCE PARTIE (rapport d'audit ou certification) attestant que MOINS DE 95% de la matière première provient d'exploitations garantissant la non-déforestation de forêts primaires ni de zones de HVC (haute valeur de conservation)
Non
Engagement à ce que TOUT OU UNE PARTIE de la matière première provienne d'exploitations garantissant la non-déforestation de forêts primaires
Non
Programme de reforestation ou financement de la protection et conservation de la biodiversité
Non
Ne sait pas
Non
Pas de démarche de ce type
Non
//
Réduction de la biodiversité (n produits exotiques)EN COURS DE CONSTRUCTION - Unique///////////
Qualité des sols : pratique du labour (n cultures légumières plein champ ou sous abri, hors sol exclu + n produits exotiques)PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
AUTRES
Ananas
Asperge
Canne à sucre
Carotte
Chou fleur
Courge
Courgette
Céleri
Epinard
Haricot vert
Petit pois
Poireau
Tomate industrie
Cacahuète
Quinoa
Cornichons
Betterave potagère
Qualité des sols : quels sont les engagements pris pour limiter l'impact du labour lors de la production de la matière première ? - UniqueProduction en plein champ ou sous abri en ayant recours à des Techniques Culturales Simplifiées (TCS) exclusivement
Non
Production en plein champ ou sous abri en ayant recours à des Techniques Culturales Simplifiées (TCS) principalement
Non
Production en plein champ ou sous abri en introduisant, en complément du labour, des Techniques Culturales Simplifiées (TCS)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Qualité des sols : conservation du sol et systèmes agroforestiers (n produits exotiques)PRODUITS EXOTIQUES
Ananas
Banane
Cacao
Noix de cajou
Café
Vanille
Noix de coco
Qualité des sols : parmi les mesures suivantes, lesquelles sont mises en place de façon à maitriser l'érosion* sur la plantation ? - MultipleMode de culture d'agronomie systémique et/ou dans des écosystèmes agroforestiers (présence de couvert végétal, pratique de l'enherbement non concurrentiel, maintien de couvre-sol, ...)
Non
Plantation sur sol non pentu OU travail du sol en contrepente et/ou culture suivant les courbes de niveau OU construction de terrasses et de canaux d’écoulement
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
//////
Pesticides : désinfection de sol (n cultures légumières + n produits exotiques)PRODUITS EXOTIQUES
LEGUMES
FRUITS NON EXOTIQUES
AUTRES
Ananas
Asperge
Banane
Carotte
Chou fleur
Concombre
Courge
Courgette
Céleri
Endive (chicon)
Epinard
Fraise
Haricot vert
Laitue
Petit pois
Poireau
Tomate fraîche
Tomate industrie
Cacahuète
Vanille
Cornichons
Menthe
Pesticides : la production de cette matière première fait-elle l'objet d'un des engagements suivants vis-à-vis de l'utilisation de produits de désinfection de sol ? - UniqueAucune désinfection chimique ou thermique n'est réalisée (grâce à des alternatives comme, selon les cultures, l'utilisation de matériel végétal et/ou porte greffe résistant, la rotation des cultures, le hors-sol, la bio-désinfection, la solarisation, ...)
Non
Aucune désinfection chimique n'est réalisée et la désinfection thermique est limitée à une fois tous les deux ans sous abri ou une fois tous les trois ans en plein champ
Non
Aucune désinfection chimique n'est réalisée (la désinfection thermique peut être pratiquée)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Traitement de déverdissage à l'éthéphon (1 ananas)PRODUITS EXOTIQUES
Ananas
Déverdissage : quelles sont les démarches mises en place sur la plantation afin de limiter la contamination des ananas à l'éthéphon ? - UniquePas de déverdissage à l'éthéphon (récolte à maturité ou variétés vertes à maturité)
Non
Aucune application d'éthéphon à partir de 15 jours précédant la récolte ET le fruit est lavé et brossé avant envoi
Non
Suivi des résidus d'éthéphon avant export et respect de la limite maximale autorisée
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Gestion des déchets : valorisation des coproduits (n produits exotiques)PRODUITS EXOTIQUES
Ananas
Noix de coco
Canne à sucre
Banane
Cacao
Quinoa
Cacahuète
Noix de cajou
Avocat
Café
Palme
Gestion des déchets : quels sont les engagements pris pour la valorisation des coproduits* ? - UniqueValorisation de 100% des coproduits
Non
Valorisation de plus de 50% des coproduits et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Valorisation de moins de 50% des coproduits et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Élimination de 100% des coproduits dans les filières adéquates
Non
Élimination plus de 50% des coproduits dans les filières adéquates
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Conservation des fruits après récolte (n fruits)FRUITS NON EXOTIQUES
Kiwi
Poire
Conservation après récole : quelles sont les mesures de conservation appliquées aux matières premières ? - UniqueSans traitement après récolte (stockage en chambre froide uniquement)
Non
Stockage en atmosphère contrôlée uniquement
Non
Traitement sans produit de synthèse (exemple : traitement autorisé en agriculture biologique*, ...)
Non
Traitement au 1-MCP (SmartfreshSM)
Non
Ne sait pas
Non
Ne sait pas
Non
////
. Vitroplants (n produits exotiques)EN COURS DE CONSTRUCTION - Unique///////////
. Fertilisants : impacts de la fabrication d'engrais (n cultures légumières plein champ ou sous abri, hors sol exclu)LEGUMES
AUTRES
Asperge
Carotte
Chou fleur
Courgette
Céleri
Epinard
Haricot vert
Petit pois
Poireau
Tomate industrie
Courge
Betterave potagère
Fertilisants de synthèse et impacts de fabrication : quels types d'engrais sont utilisés pour la production des matières premières ? - UniqueAucun engrais minéral n'est utilisé (substitution par des engrais organiques)
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques ET aucun engrais minéral azoté n’est utilisé
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques MAIS des engrais minéraux azotés sont encore utilisés
Non
Ne sait pas
Non
Pas de démarche de ce type
Non
/////
Propagation de maladies (n produits exotiques)PRODUITS EXOTIQUES
Banane
Noix de coco
Maladies : quels moyens sont mis en oeuvre pour gérer la propagation des maladies ? - MultipleProphylaxie et pratiques culturales préventives : destruction des organes et plants atteints dès l'apparition de symptômes (effeuillage sanitaire par ex.), enfouissement du précédant cultural, ramassage des fruits piqués
Non
Nettoyage et désinfection du matériel et des infrastructures : désinfection des outils de travail, présence de tapis imbibé de désinfectant avant entrée des ouvriers aux champs, nettoyage et désinfection régulier des serres et abris, vide sanitaire régulier en serre, nettoyage et désinfection du réseau d’irrigation goutte à goutte
Non
Utilisation matériel végétal sain : variétés (multi)résistantes ou tolérantes, semences ou plants sains (vitroplants), ou rejets avec traitement préventif contre les maladies
Non
Diversification variétale OU culture d'une variété peu représentée sur le marché international
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Compétition pour l'accès aux ressources en eau : irrigation (n cultures)LEGUMES
GRANDES CULTURES
PRODUITS EXOTIQUES
AUTRES
Concombre
Courge
Courgette
Haricot vert
Petit pois
Tomate fraîche
Tomate industrie
Riz
Avocat
Café
Cornichons
Menthe
Olive
Pas de question / réponses car non retenu - Unique///////////
Consommation d'énergie pour le séchage et la préparation du grain (1 café)PRODUITS EXOTIQUES
Café
Séchage et préparation du grain* : par quelle voie de préparation le café vert marchand est-il obtenu ? - UniqueMode de préparation par voie sèche ou par voie humide non mécanisée avec séchage solaire des cerises
Non
Mode de préparation par voie humide mécanisée avec séchage solaire des cerises
Non
Mode de préparation par voie humide mécanisée avec étape de séchage mixte (four/séchoir et solaire)
Non
Mode de préparation par voie humide mécanisée avec étape de séchage au four/séchoir, AVEC utilisation de tout ou partie d'énergie renouvelable
Non
Mode de préparation par voie humide mécanisée avec étape de séchage au four/séchoir, SANS utilisation d'énergie renouvelable
Non
Ne sait pas
Non
////
Conservation / maturation des fruits après récolte (n agrumes)FRUITS NON EXOTIQUES
Citron jaune
Clémentine
Orange douce
Conservation/Maturation après récolte : quelles sont les mesures de conservation et de maturation appliquées aux matières premières ? - UniqueSans traitement après récolte SANS déverdissage à l'éthylène
Non
Sans traitement après récolte AVEC déverdissage à l'éthylène
Non
Enrobage de cire d'origine naturelle SANS traitement fongicide
Non
Enrobage de cire d'origine synthétique (exemple : paraffine) SANS traitement fongicide
Non
Traitement fongicide
Non
Ne sait pas
Non
////
. Fertilisants : impacts de la fabrication d'engrais (n cultures légumières plein champ ou sous abri ou hors sol)LEGUMES
AUTRES
Concombre
Endive (chicon)
Laitue
Tomate fraîche
Menthe
Fertilisants de synthèse et impacts de fabrication : quels types d'engrais sont utilisés pour la production des matières premières ? - UniqueAucun engrais minéral n'est utilisé (substitution par des engrais organiques)
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques ET aucun engrais minéral azoté n’est utilisé ET, dans le cas du hors sol, le recyclage des solutions nutritives est pratiqué
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques MAIS des engrais minéraux azotés sont encore utilisés ET, dans le cas du hors sol, le recyclage des solutions nutritives est pratiqué
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques ET, dans le cas du hors sol, le recyclage des solutions nutritives N'EST PAS pratiqué
Non
Dans le cas du hors sol, le recyclage des solutions nutritives est pratiqué, ET les engrais utilisés sont exclusivement minéraux
Non
Ne sait pas
Non
Pas de démarche de ce type
Non
///
Enrichissement des serres en CO2 (n cultures légumières plein champ ou sous abri ou hors sol)LEGUMES
AUTRES
Concombre
Tomate fraîche
Menthe
/ - Unique///////////
Qualité des sols : pratique du labour (n cultures légumières plein champ ou sous abri ou hors sol)LEGUMES
FRUITS NON EXOTIQUES
AUTRES
Concombre
Fraise
Framboise
Laitue
Tomate fraîche
Menthe
Qualité des sols : quels sont les engagements pris pour limiter l'impact du labour lors de la production de la matière première ? - UniqueProduction hors sol OU production en plein champ ou sous abri en ayant recours à des Techniques Culturales Simplifiées (TCS) exclusivement
Non
Production en plein champ ou sous abri en ayant recours à des Techniques Culturales Simplifiées (TCS) principalement
Non
Production en plein champ ou sous abri en introduisant, en complément du labour, des Techniques Culturales Simplifiées (TCS)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Consommation d'énergie : forçage des endives (1 endive)LEGUMES
Endive (chicon)
Consommation d'énergie : de quelle manière le forçage* des endives est-il réalisé ? - UniqueForçage en couche en partie ou complètement « naturel » : les couches ne sont pas chauffées sur toute la durée du forçage ET chauffage avec de l'énergie renouvelable
Non
Forçage en salle avec de l'énergie renouvelable
Non
Forçage en couche avec de l'énergie renouvelable
Non
Forçage en salle avec de l'énergie non renouvelable
Non
Forçage en couche avec de l'énergie non renouvelable
Non
Ne sait pas
Non
////
. Fertilisants : impacts de la fabrication d'engrais (n petits fruits)FRUITS NON EXOTIQUES
Fraise
Framboise
Fertilisants de synthèse et impacts de fabrication : quels types d'engrais sont utilisés pour la production des matières premières ? - UniqueAucun engrais minéral n'est utilisé (substitution par des engrais organiques)
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques ET aucun engrais minéral azoté n’est utilisé ET, dans le cas du hors sol, le recyclage des solutions nutritives est pratiqué
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques MAIS des engrais minéraux azotés sont encore utilisés ET, dans le cas du hors sol, le recyclage des solutions nutritives est pratiqué
Non
Les engrais minéraux sont partiellement substitués par des engrais organiques ET, dans le cas du hors sol, le recyclage des solutions nutritives N'EST PAS pratiqué
Non
Dans le cas du hors sol, le recyclage des solutions nutritives est pratiqué, ET les engrais utilisés sont exclusivement minéraux
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Consommation d'énergie : opérations après récolte des fruits secs (n fruits à coque)FRUITS SECS / A COQUE
PRODUITS EXOTIQUES
Noisette
Noix
Noix de pécan
Pistache
Cacahuète
Consommation d'énergie : quelles sont les opérations après récolte* réalisées sur la matière première ? - UniqueSéchage à l'air libre ET pas de décorticage ou décorticage manuel
Non
Séchage à l'air libre ET décorticage mécanisé Avec utilisation d'énergie renouvelable (tout ou partie)
Non
Séchage à l'air libre ET décorticage mécanisé Sans utilisation d'énergie renouvelable
Non
Séchage en séchoir avec utilisation d'énergie renouvelable (tout ou partie) ET pas de décorticage ou décorticage manuel
Non
Séchage en séchoir ET décorticage mécanisé Avec utilisation d'énergie renouvelable (tout ou partie)
Non
Séchage en séchoir ET décorticage mécanisé Sans utilisation d'énergie renouvelable
Non
Ne sait pas
Non
///
Gestion des déchets : valorisation des coproduits (1 noisette)FRUITS SECS / A COQUE
Noisette
Gestion des déchets : quels sont les engagements pris pour la valorisation des coproduits (coques et peaux) ? - UniqueValorisation de 100% des coproduits (peaux, et coques si décorticage)
Non
Valorisation de plus de 50% des coproduits (peaux, et coques si décorticage) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Valorisation de moins de 50% des coproduits (peaux, et coques si décorticage) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Élimination de 100% des coproduits (peaux, et coques si décorticage) dans les filières adéquates
Non
Élimination de plus de 50% des coproduits (peaux, et coques si décorticage) dans les filières adéquates
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Gestion des déchets : valorisation des coproduits (1 noix)FRUITS SECS / A COQUE
Noix
Gestion des déchets : quels sont les engagements pris pour la valorisation des coproduits (brous et coquilles) ? - UniqueValorisation de 100% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage)
Non
Valorisation de plus de 50% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Valorisation de moins de 50% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Élimination de 100% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage) dans les filières adéquates
Non
Élimination de plus de 50% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage) dans les filières adéquates
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Gestion des déchets : valorisation des coproduits (1 noix de pécan)FRUITS SECS / A COQUE
Noix de pécan
Gestion des déchets : quels sont les engagements pris pour la valorisation des coproduits (brous et coquilles) ? - UniqueValorisation de 100% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage)
Non
Valorisation de plus de 50% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Valorisation de moins de 50% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Élimination de 100% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage) dans les filières adéquates
Non
Élimination de plus de 50% des coproduits (brous, et coquilles si décorticage) dans les filières adéquates
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Consommation d'énergie : opérations après récolte des fruits secs (1 pignon de pin)FRUITS SECS / A COQUE
Pignon de pin
Consommation d'énergie : quelles sont les opérations après récolte réalisées sur la matière première ? - UniqueSéchage à l'air libre ET décorticage manuel
Non
Séchage à l'air libre ET décorticage mécanisé Avec utilisation d'énergie renouvelable (tout ou partie)
Non
Séchage à l'air libre ET décorticage mécanisé Sans utilisation d'énergie renouvelable
Non
Séchage en séchoir avec utilisation d'énergie renouvelable (tout ou partie) ET décorticage manuel
Non
Séchage en séchoir ET décorticage mécanisé Avec utilisation d'énergie renouvelable (tout ou partie)
Non
Séchage en séchoir ET décorticage mécanisé Sans utilisation d'énergie renouvelable
Non
Ne sait pas
Non
///
Gestion des déchets : valorisation des coproduits (1 pignon de pin)FRUITS SECS / A COQUE
Pignon de pin
Gestion des déchets : quels sont les engagements pris pour la valorisation des coproduits (cônes et coques) ? - UniqueValorisation de 100% des coproduits (cônes et coques)
Non
Valorisation de plus de 50% des coproduits (cônes et coques) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Valorisation de moins de 50% des coproduits (cônes et coques) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Élimination de 100% des coproduits (cônes et coques) dans les filières adéquates
Non
Élimination de plus de 50% des coproduits (cônes et coques) dans les filières adéquates
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Gestion des déchets : valorisation des coproduits (1 pistache)FRUITS SECS / A COQUE
Pistache
Gestion des déchets : quels sont les engagements pris pour la valorisation des coproduits (coques) ? - UniqueValorisation de 100% des coproduits (coques)
Non
Valorisation de plus de 50% des coproduits (coques) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Valorisation de moins de 50% des coproduits (coques) et élimination du reste dans les filières adéquates
Non
Élimination de 100% des coproduits (coques) dans les filières adéquates
Non
Élimination de plus de 50% des coproduits (coques) dans les filières adéquates
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Conservation des fruits après récolte (1 pomme)FRUITS NON EXOTIQUES
Pomme
Conservation après récole : quelles sont les mesures de conservation appliquées aux matières premières ? - UniqueSans traitement après récolte (stockage en chambre froide uniquement)
Non
Stockage en atmosphère contrôlée uniquement
Non
Traitement sans produit de synthèse (exemple : enrobage de cire d'origine naturelle, traitement autorisé en agriculture biologique*, ...)
Non
Enrobage de cire d'origine synthétique (exemple : paraffine) SANS traitement fongicide
Non
Traitement au 1-MCP (SmartfreshSM) SANS traitement fongicide
Non
Traitement fongicide
Non
Ne sait pas
Non
///
Conservation des fruits après récolte (1 raisin de table)FRUITS NON EXOTIQUES
Raisin de table
Conservation après récolte : quelles sont les mesures de conservation appliquées aux matières premières ? - UniqueSans traitement après récolte (stockage en chambre froide uniquement)
Non
Traitement à base de sulfites
Non
Ne sait pas
Non
///////
Conditions de travail pour les ouvriers du secteur pétrolier (général)DHP 1 : ENTRETIEN
DHP 2 : SOIN DE LA PERSONNE
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Liniment pour bébé
Dentifrice
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Sel régénérant pour lave vaisselle
Cire dépilatoire
Bain de bouche
Soin visage et corps (hors gommage et nettoyage)
Déodorant et anti-transpirant
Produit de rasage
Dissolvant
Crème dépilatoire
Stick lèvres
Produit de bain et douche
Huile de soin
Soin gommant
Toilette visage et toilette bébé
/ - Multiple///////////
Risques industriels des sites de production (général)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Sel régénérant pour lave vaisselle
/ - Unique///////////
Impact des sites de production sur les riverains : pollution des ressources et exposition prolongée aux substances dangereuses (général)DHP 1 : ENTRETIEN
DHP 2 : SOIN DE LA PERSONNE
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Liniment pour bébé
Dentifrice
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Sel régénérant pour lave vaisselle
Cire dépilatoire
Bain de bouche
Déodorant et anti-transpirant
Soin visage et corps (hors gommage et nettoyage)
Produit de rasage
Dissolvant
Crème dépilatoire
Stick lèvres
Produit de bain et douche
Huile de soin
Soin gommant
Toilette visage et toilette bébé
Pollution de l'environnement : la formule contient-elle des substances dangereuses pour la santé ? - MultipleAbsence dans la formule de substances relatives à l'annexe XIV* de REACH
Non
Absence dans la formule de substances extrêmement préoccupantes REACH (SVHC)*
Non
Absence dans la formule de substances inscrites sur la liste CoRAP* et sur la liste ED*
Non
Absence ou présence ? 0.01% dans la formule de substances dangereuses pour la santé porteuses du pictogramme de danger suivant : SGH 05* (corrosif)
Non
Absence ou présence ? 0.01% dans la formule de substances dangereuses pour la santé porteuses du pictogramme de danger suivant : SGH 06* (toxique)
Non
Absence ou présence ? 0.01% dans la formule de substances dangereuses pour la santé porteuses du pictogramme de danger suivant : SGH 07* (toxique, irritant, sensibilisant, narcotique)
Non
Absence ou présence ? 0.01% dans la formule de substances dangereuses pour la santé porteuses du pictogramme de danger suivant : SGH 08* (sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxique (CMR))
Non
Ne sait pas
Non
//
Ingrédients agro-sourcés : impact de la culture des ressources végétales sur les communautés locales (général)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
/ - Multiple///////////
Ecotoxicité aquatique : présence de substances à risques (n DHP1)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Sel régénérant pour lave vaisselle
Écotoxicité : la formule contient-elle des substances dangereuses pour le milieu aquatique ? - UniqueAbsence de substances dangereuses pour le milieu aquatique*
Non
Absence de substances porteuses du pictogramme de danger pour l'environnement (SGH09**)
Non
Substances porteuses du pictogramme de danger pour l'environnement (SGH09**) ? 0.01%
Non
Substances porteuses du pictogramme de danger pour l'environnement (SGH09**) ? 0.01% excepté : - agents tensioactifs - subtilisine (enzyme)
Non
Présence potentielle sans restriction particulière de substances dangereuses pour le milieu aquatique*
Non
Ne sait pas
Non
////
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 anticalcaire pour l'entretien du linge)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Écotoxicité : quel est le VCD* (Volume Critique de Dilution) du produit ? - UniqueVCD ? 1000L
Non
VCD ? 2000L
Non
VCD ? 3000L
Non
VCD > 3000L
Non
Ne sait pas
Non
/////
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (ESC) (n DHP1)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Sel régénérant pour lave vaisselle
Assouplissant linge
Ecotoxicité : Environmental Safety Check* (ESC) : quelle est la performance du produit ? - UniqueTous les ingrédients de la formule réussissent l'ESC
Non
1 ingrédient de la formule échoue le test ESC
Non
2 ingrédients de la formule échouent le test ESC
Non
3 ingrédients de la formule échouent le test ESC
Non
4 ingrédients ou plus de la formule échouent le test ESC
Non
Ne sait pas
Non
////
Phytotoxicité: Destruction de la végétation littorale par les embruns marins (n DHP1)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
/ - Unique///////////
Persistance : impacts de l'EDTA sur la bioconcentration de métaux lourds (n DHP1)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Écotoxicité : quelle est la teneur d'EDTA contenu dans la formule ? - UniqueAbsence d'EDTA dans la formule
Non
Présence d'EDTA dans la formule
Non
Ne sait pas
Non
///////
Persistance : biodégradabilité des ingrédients de formule (n nettoyant pour lave vaisselle, assouplissant linge, anticalcaire pour entretien du linge)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Nettoyant pour lave vaisselle
Écotoxicité : les ingrédients de la formule sont-ils performants en matière de biodégradabilité ? - UniqueLes substances organiques présentes dans la formule sont TOUTES biodégradables : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" ET "Y" pour la biodégradabilité "Anaerobic" de la DID list*.
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont EN PARTIE biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" ou "I" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Présence dans la formule de tensioactifs non biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "P" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Ne sait pas
Non
/////
Persistance : impacts des dérivés phosphorés sur l'eutrophisation (n nettoyant pour lave vaisselle, assouplissant linge, anticalcaire pour entretien du linge)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Nettoyant pour lave vaisselle
Eutrophisation : quelle est la teneur de phosphore et de ses dérivés contenus dans la formule ? - UniqueAbsence de phosphore élémentaire dans la formule
Non
Absence de phosphates dans la formule
Non
Présence de phosphates dans la formule
Non
Ne sait pas
Non
//////
Epuisement des ressources fossiles pour la production des ingrédients de formule (n DHP1)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Épuisement des ressources fossiles : l'utilisation d'ingrédients d'origine naturelle* et de procédés respectueux de l'environnement est-elle privilégiée ? - MultipleLes parfums sont d'origine naturelle ou non présents dans la formule
Non
Les colorants sont d'origine naturelle ou non présents dans la formule
Non
Les tensioactifs sont d'origine naturelle
Non
Aucun procédé parmi la liste suivante n'est employé pour la fabrication du produit ou de ses ingrédients : - Alkoxylation - Décoloration / Désodorisation sur support d'origine animale - Déterpénation (avec solvant pétrochimique) - Halogénation - Irradiation par rayonnement ionisant (rayons X, alpha, bêta, gamma, ...) - Sulfonation - Traitements à l'oxyde d'éthylène - Traitements au mercure - Modifications génétiques - Extraction des ingrédients végétaux par solvants pétrochimiques (hexane, toluène...)
Non
Ne sait pas
Non
/////
Ingrédients agro-sourcés : utilisation d'intrants chimiques (n DHP1)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Ingrédients agro-sourcés : quel est le pourcentage d'ingrédients de la formule issus de l'agriculture biologique ? (pourcentage hors eau*) - Unique95% ou plus (% hors eau)
Non
Entre 50% et 94% (% hors eau)
Non
Entre 10 et 49 % (% hors eau)
Non
Moins de 10% (% hors eau)
Non
Pas d'ingrédients certifiés biologiques dans la formule
Non
Ne sait pas
Non
////
Ingrédients agro-sourcés : déforestation liée à une culture intensive (n DHP1)DHP 1 : ENTRETIEN
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Ingrédients agro-sourcés : les ingrédients agro-sourcés entrant dans la composition du produit présentent-ils des garanties en matière de déforestation ? - UniqueAucun des ingrédients agro-sourcés n'est issu de cultures de palme
Non
Les ingrédients agro-sourcés issus de la palme sont TOUS issus de cultures certifiées CSPO-RSPO minimum mass balance, ou engagement Zéro déforestation
Non
Les ingrédients agro-sourcés issus de la palme sont EN PARTIE issus de cultures certifiées CSPO-RSPO, ou engagement Zéro déforestation
Non
Le produit contient des ingrédients issus de la culture de la palme mais aucun engagement n'est pris au sujet de la déforestation
Non
Ne sait pas
Non
/////
Transport longue distance du produit (général)DHP 3 : AUTRES
DHP 1 : ENTRETIEN
DHP 2 : SOIN DE LA PERSONNE
Mouchoirs
Anticalcaire pour entretien du linge
Assouplissant linge
Liniment pour bébé
Lessive
Liquide vaisselle main
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Nettoyant ménage multi-usages
Nettoyant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Sel régénérant pour lave vaisselle
Papier hygiénique
Dentifrice
Cire dépilatoire
Bain de bouche
Déodorant et anti-transpirant
Produit de rasage
Brumisateur
Dissolvant
Soin visage et corps (hors gommage et nettoyage)
Crème dépilatoire
Stick lèvres
Produit de bain et douche
Huile de soin
Soin gommant
Toilette visage et toilette bébé
Essuie tout
Bougie
Diffuseur et désodorisant
Coton
Bâtonnets coton
Couches et culottes bébé, carrés à langer
Serviettes et protèges slips hygiène intime
Tampons hygiène intime
Eponge
Brosse à dents
Transport : quel est le mode de transport utilisé pour l'acheminement des principaux ingrédients ou des principales ressources primaires* composant le produit ? - UniqueFRET maritime, fluvial ou ferroviaire, avec un complément éventuel par FRET routier ET mise en place d'actions de compensation ou de réduction des impacts environnementaux du transport**
Non
FRET maritime, fluvial ou ferroviaire, avec un complément éventuel par FRET routier
Non
FRET routier seul ET mise en place d'actions de compensation ou de réduction des impacts environnementaux du transport**
Non
FRET routier seul
Non
FRET aérien avec un complément éventuel par FRET routier, maritime, fluvial ou ferroviaire ET mise en place d'actions de compensation ou de réduction des impacts environnementaux du transport**
Non
FRET aérien avec un complément éventuel par FRET routier, maritime, fluvial ou ferroviaire
Non
Ne sait pas
Non
///
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 adoucissant linge)DHP 1 : ENTRETIEN
Assouplissant linge
Écotoxicité : quel est le VCD* (Volume Critique de Dilution) du produit ? - UniqueVCD ? 5000L
Non
VCD ? 50000L
Non
VCD ? 100000L
Non
VCD > 100000L
Non
Ne sait pas
Non
/////
Persistance : impacts des azurants optiques sur la vie aquatique (n détergents textiles)DHP 1 : ENTRETIEN
Lessive
Assouplissant linge
Écotoxicité : quelle est la teneur d'azurants optiques contenus dans la formule ? - UniqueAbsence d'azurants optiques dans la formule
Non
Présence d'azurants optiques dans la formule
Non
Ne sait pas
Non
///////
Concurrence alimentaire avec d'autres espèces (n pêche)PECHE - POISSONS
PECHE - AUTRES
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Thon Germon (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Crevette nordique (pêche)
Moule (pêche)
Coquille Saint-Jacques (pêche)
Poulpe (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Pas de question / réponses car non retenu - Unique///////////
Impact sur les fonds marins (n espèces semi-pélagiques, démersales ou benthiques)PECHE - POISSONS
PECHE - AUTRES
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sole (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Impact sur les fonds marins : quelles sont les mesures prises concernant la protection des habitats ? - MultipleUtilisation d'un engin de pêche AUTRE QUE le chalut de fond, le chalut à perche, la senne de fond (danoise ou écossaise)
Non
Les navires utilisés pour la pêche sont équipés d'un système de surveillance des navires (Vessel Monitoring System, dits VSM) ET les données sur leur position géographique sont disponibles et transparentes (par exemple accès au plan de navigation ou visibilité sur le site https://www.marinetraffic.com/)
Non
Engagement à ce que les engins de pêche ne violent pas les règles des zones de protection marine listées par l'Institut de Conservation Marine (http://www.mpatlas.org/map/mpas/) ou par la base de données des écosystèmes marins vulnérables de la FAO (http://www.fao.org/in-action/vulnerable-marine-ecosystems/vme-database/en/vme.html) (par exemple adhésion à un Code de conduite spécifique stipulant cet engagement)
Non
Si l'engin de pêche EST un chalut de fond ou à perche : le bourrelet est allégé et/ou la surface des panneaux réduite et/ou des disques souples («cookies») sont disposés régulièrement le long de la ralingue inférieure permettant de maintenir la chaîne au-dessus du sol
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Fin de vie des équipements (n pêche)PECHE - POISSONS
PECHE - AUTRES
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Thon Germon (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Coquille Saint-Jacques (pêche)
Moule (pêche)
Fin de vie des équipements : de quelle façon est gérée la fin de vie des équipements (filets, casiers, pièges etc.) pour limiter leur perte ? - MultipleLes équipements sont constitués de matériaux biodégradables en milieu marin
Non
Les équipements de pêche sont marqués de façon à pouvoir être tracés (par exemple récepteurs GPS, bouées reliées par satellite et alimentées à l'énergie solaire, micromarques magnétisées codées (MMC))
Non
Les équipements de pêche sont marqués sans pouvoir être tracés (par exemple via des lumières équipées de panneaux solaires, transpondeurs, balises acoustiques)
Non
Autre mesure mise en place pour éviter la perte d'engin de pêche ou permettre leur récupération
Non
Un système de tri des déchets ET des consignes de tri sont présents à bord
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Impact lié au stockage au froid (n pêche)PECHE - POISSONS
PECHE - AUTRES
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Thon Germon (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Consommation d'énergie pour le stockage : y a-t-il des moyens mis en place pour la conservation du poisson au froid à bord ? - MultipleSuivi et pilotage de la consommation d'électricité à bord par kg de poisson et par campagne en mer
Non
Au cours des 5 dernières années, des investissements ont été effectués afin de permettre des économies d'énergie à bord sur le poste "conservation du poisson au froid à bord"
Non
Poisson conservé au frais (mais non congelé) avec utilisation de glace ou d'eau de mer refroidie à la glace ou de glace liquide
Non
Production de froid à bord nécessitant une installation frigorifique et donc des fluides frigorigènes à bord : utilisation de plaques ou tunnels réfrigérants, d'eau de mer réfrigérée AVEC utilisation de variateurs de fréquence pour les ventilateurs et compresseurs du système de refroidissement ET/OU utilisation d'outil permettant d'étudier le flux d'air dans les tunnels réfrigérants
Non
Production de froid à bord nécessitant une installation frigorifique et donc des fluides frigorigènes à bord : utilisation de plaques ou tunnels réfrigérants, d'eau de mer réfrigérée SANS utilisation de variateurs de fréquence pour les ventilateurs et compresseurs du système de refroidissement NI utilisation d'outil permettant d'étudier le flux d'air dans les tunnels réfrigérants
Non
Ne sait pas
Non
////
Fuite de fluides frigorigènes (n pêche)PECHE - POISSONS
PECHE - AUTRES
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Thon Germon (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Utilisation de fluides frigorigènes : la conservation au froid du poisson sur le bateau implique-elle un système utilisant les fluides frigorigènes HCFC (hydrochlorofluorocarbures) et/ou de CFC (chlorofluorocarbures) pour produire de la glace ou du froid ? - UniqueNon
Non
Oui
Non
Ne sait pas
Non
///////
Conditions de remontée de la prise à bord (n poissons (pêche))PECHE - POISSONS
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Thon Germon (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Sole (pêche)
Conditions avant abattage : quelles sont les mesures prises pour limiter les risques de souffrance lors de la remontée du poisson à bord ? - MultipleLe temps de remontée de la prise est inférieur à une heure, quelle que soit la technique de pêche
Non
Réduction de la taille des filets évitant l'écrasement des poissons se trouvant dans le fond
Non
Adaptation de la vitesse de remontée de filets permettant d'effectuer des paliers de décompression aux poissons OU décompression effectuée une fois le poisson capturé, à l'aide de caissons permettant la circulation de l’eau redescendus à des profondeurs précises pour des durées variables
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Mise à mort des prises (n espèces compatibles avec l'ikejime (pêche))PECHE - POISSONS
PECHE - AUTRES
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Thon Listao (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Thon Germon (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Abattage : quelle technique est employée pour l'abattage de la prise ? - UniqueAvant abatage (saignée ou éviscération), choc sur la tête automatisé (par exemple avec des machines pneumatiques) ou étourdissement électrique des prises OU abattage de la prise par la technique de l'ikejime (neutralisation du système nerveux du poisson avant saignement)
Non
Choc manuel avant abattage (saignée ou éviscération)
Non
La prise est mise au froid (réfrigération / congélation) sans étourdissement ni abattage (saignée ou éviscération) préalable OU la prise est abattue (saignée ou éviscération) sans étourdissement préalable
Non
Ne sait pas
Non
//////
Pratique de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) (n pêche)PECHE - POISSONS
PECHE - AUTRES
Cabillaud / Morue (pêche)
Saumon Atlantique (pêche)
Lieu noir (pêche)
Colin d'Alaska (pêche)
Maquereau (pêche)
Merlan bleu (pêche)
Merlu blanc / Colin (pêche)
Hoki (pêche)
Sardine (pêche)
Thon Germon (pêche)
Thon Albacore (pêche)
Anchois (pêche)
Sole (pêche)
Saumon Pacifique (pêche)
Thon Listao (pêche)
Crevette tropicale / Gambas (pêche)
Coquille Saint-Jacques (pêche)
Moule (pêche)
Crevette nordique (pêche)
Calmar / encornet (pêche)
Poulpe (pêche)
Traçabilité de la pêche : quels sont les documents disponibles sur ce point ? - UniquePour la pêche en provenance des eaux européennes : une copie du journal de pêche ET étiquette sanitaire // Pour la pêche issue de navires battant pavillon d'un état hors Union Européenne : certificat de capture
Non
Pour la pêche issue de navires battant pavillon d'un état hors Union Européenne : licence de pêche officielle sans certificat de capture
Non
Aucun de ces documents
Non
Ne sait pas
Non
//////
Densité en élevage (1 canard gavé)VOLAILLE
Canard gavé
Densité en élevage : quelle est la densité des canards gavés au m2 dans les installations fixes sur la deuxième et dernière partie de leur vie? - UniqueInférieure ou égale à 5 canards gavés /m2
Non
Inférieure ou égale à 8 canards gavés /m2
Non
Plus de 8 canards gavés /m2
Non
Ne sait pas
Non
//////
Accès à la lumière (n volailles)VOLAILLE
Canard gavé
Dinde
Accès à la lumière naturelle : quel accès à la lumière naturelle ont les animaux? - UniqueLes animaux sont élevés avec un accès à l'extérieur
Non
Les animaux sont élevés dans des bâtiments avec de la lumière naturelle qui peut être complétée avec de la lumière artificielle ET avec une phase d’obscurité continue d'au moins 10h par journée en hiver et 7h en été
Non
Les animaux sont élevés dans des bâtiments avec de la lumière naturelle qui peut être complétée avec de la lumière artificielle ET avec une phase d’obscurité continue comprise entre 8h et 10h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue d'au moins 10h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue comprise entre 8h et 10h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue comprise entre 6h et 8h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue de moins de 6h
Non
Ne sait pas
Non
//
Enrichissements sur le lieu d'élevage (1 canard gavé)VOLAILLE
Canard gavé
Enrichissements sur le lieu d'élevage : quels enrichissements sont apportés aux canards gavés? - MultipleArbres et/ou buissons, plantes cultures (ex. diverses formes de choux) en cas d'accès à l'extérieur
Non
Abris artificiels en cas d'accès à l'extérieur
Non
Accès à un point d'eau
Non
Litière végétale en intérieur
Non
Aucune démarche de ce type
Non
/////
Reproduction : devenir des canetons femelles dans les couvoirs (1 canard gavé)VOLAILLE
Canard gavé
Reproduction : les canards gavés sont-ils issus de couvoirs dans lesquels les cannetons femelles sont tuées dès les 1ers jours de vie? - UniqueNon, systèmes alternatifs mis en place (tri par scan des œufs...)
Non
Oui mais systèmes alternatifs en phase de tests et/ou de réflexion
Non
Oui
Non
Ne sait pas
Non
//////
Maladies / problèmes de santé : état sanitaire (1 canard gavé)VOLAILLE
Canard gavé
Etat sanitaire : l'élevage a-t-il mis en place un suivi de l'état sanitaire des animaux? - UniqueOui, mise en place d'indicateurs réguliers* (exemples : brûlures aux tarses et propreté du plumage, pododermatites, ampoules au bréchet...) permettant de suivre et prévenir les blessures ainsi que les maladies ET audits externes sur des normes minimales de bien-être animal.
Non
Oui, mise en place d'indicateurs réguliers* (exemples : brûlures aux tarses et propreté du plumage, pododermatites, ampoules au bréchet...) permettant de suivre et prévenir les blessures ainsi que les maladies SANS audits externes sur des normes minimales de bien-être animal.
Non
Oui, mise en place d'indicateurs réguliers* (exemples : brûlures aux tarses et propreté du plumage, pododermatites, ampoules au bréchet...) permettant de suivre le taux de mortalité
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Mutilation : mutilation du bec (n volailles)VOLAILLE
Canard gavé
Dinde
Ovo-produits
Poulet
Mutilation du bec : l'épointage du bec est-il réalisé sur la vie de la volaille ? - UniqueNon
Non
Oui, réalisé sur dérogation
Non
Ne sait pas
Non
///////
Mutilation : gavage (1 canard gavé)VOLAILLE
Canard gavé
Gavage : de quelle manière est réalisé le gavage ? - UniqueLe gavage est réalisé de façon alternative sans recourir au gavage par introduction d'un embuc directement dans le jabot de l'animal.
Non
Le gavage est réalisé par introduction d'un embuc directement dans le jabot de l'animal.
Non
Ne sait pas
Non
///////
Abattoir : temps de transport vers l'abattoir (1 canard gavé)VOLAILLE
Canard gavé
Transport vers l'abattoir : pendant combien de temps consécutif les volailles sont elles transportées vers l'abattoir, à compter du chargement et jusqu'au déchargement? - UniqueMaximum 2 heures
Non
Maximum 5 heures
Non
Maximum 8 heures
Non
Maximum 12 heures
Non
Maximum 24 heures
Non
Plus de 24h
Non
Ne sait pas
Non
///
Abattoir : chargement des volailles (n volailles)VOLAILLE
Canard gavé
Dinde
Ovo-produits
Chargement : de quelles façons sont manipulées les volailles pour le transport vers l'abattage? - MultipleCapture soigneuse des volailles en position debout par une équipe formée à la protection animale et aux bonnes pratiques* de ramassage des volailles
Non
Capture soigneuse par les deux pattes avec soin par une équipe formée à la protection animale et aux bonnes pratiques* de ramassage des volailles
Non
Lors de la capture l'éclairage est tamisé pour réduire le stress des volailles
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Accès à l'extérieur et type de sol (1 canard gavé)VOLAILLE
Canard gavé
Conditions d'élevage : dans quelles conditions sont élevés les canards gavés? - UniqueÉlevage en liberté avec abri de protection OU plein air toute leur vie
Non
Élevage en liberté avec abri de protection OU plein air pendant plus de la moitié de leur vie
Non
Élevage en liberté avec abri de protection OU plein air pendant moins de la moitié de leur vie
Non
Accès à un jardin d'hiver (surface couverte et accolée au bâtiment principal, close sur 3 côtés et accessible dans les mêmes conditions que le bâtiment) ET litière végétale en bâtiment
Non
Élevage au sol en bâtiment (pas d'accès extérieur)
Non
Élevage en cage en bâtiment (pas d'accès extérieur)
Non
Ne sait pas
Non
///
Abattoir : pratiques à l'abattoir (n volailles)VOLAILLE
Canard gavé
Dinde
Ovo-produits
Poulet
Abattage: quelle méthode est utilisée pour l'étourdissement des volailles? - UniqueMéthode d'étourdissement-mise à mort par atmosphère contrôlée en utilisant des gaz inertes ou par basse pression atmosphérique (Low Atmosphere Pressure Stunning - LAPS) ET vérification de perte de conscience
Non
Électronarcose par étourdissement électrique crânien (head-only) ET vérification de perte de conscience OU Abattage avec étourdissement gaz avec des concentrations de dioxyde de carbone allant jusqu'à un maximum de 40% pour étourdir puis ensuite les soumettre à des concentrations supérieures afin de les tuer ET vérification de perte de conscience
Non
Électronarcose par bain d'eau avec système de contention des animaux ET vérification de perte de conscience
Non
Méthodes d'abattage précédemment citées SANS vérification de perte de conscience
Non
Pas démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Consommation d'énergie des infrastructures d'élevage (n élevage)VOLAILLE
PORC
Canard gavé
Dinde
Lapin
Ovo-produits
Porc
Poulet
Consommation d'énergie : quelle(s) mesure(s) sont mises en place pour réduire les consommations d'énergie? - UniqueLes bâtiments d'élevage sont récents et sont des bâtiments BEBC+ : bâtiments d'élevage à énergie positive
Non
Mise en place d'installations permettant de produire de l'énergie sur l'exploitation ou de fortement diminuer la consommation d'énergie pour atteindre un objectif de réduction préalablement fixé
Non
Mise en place d'outils de suivi régulier des consommations d'énergie ET d'un objectif de réduction
Non
Mise en place d'outils de suivi régulier des consommations d'énergie SANS objectif de réduction
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Alimentation animale et déforestation (n élevage)VOLAILLE
RUMINANTS
PORC
Canard gavé
Dinde
Lait de vache
Lapin
Ovo-produits
Porc
Poulet
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Agneau
Lait de brebis
Lait de chèvre
Viande bovine (races à viande)
Déforestation : des démarches ont-elles été mises en place par rapport au soja et à l'huile de palme potentiellement présents dans les rations alimentaires des animaux d'élevage ? - UniquePas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
Pas d’utilisation de soja originaire d’Amérique du sud dans la ration ET pas d’utilisation de palme dans la ration
Non
Pas d’utilisation de soja originaire d’Amérique du sud dans la ration ou utilisation de soja labellisé RTRS Segregation ET pas d’utilisation de palme dans la ration ou utilisation de palme labellisée RSPO Segregated ou RSPO Identity Preserved
Non
Si du soja originaire d’Amérique du sud est utilisé dans la ration, il est labellisé RTRS Mass balance (à minima) ou ProTerra ET si de la palme est utilisée dans la ration, elle est labellisée RSPO Mass balance (à minima)
Non
Si du soja originaire d’Amérique du sud est utilisé dans la ration, il est labellisé RTRS Mass balance (à minima) OU si de la palme est utilisée dans la ration, elle est labellisée RSPO Mass balance (à minima)
Non
Aucun des engagements de durabilité précédents mais engagement à diminuer la part de soja et/ou de palme dans la ration
Non
///
Lien au sol (n volailles)VOLAILLE
Canard gavé
Dinde
Lapin
Ovo-produits
Poulet
Lien au sol : quelle part de l'alimentation des volailles est produite sur l'exploitation ou provient de fermes locales (même région)? - UniqueAu moins 50 % de l'alimentation (matière sèche) est produite sur l'exploitation ou localement
Non
Au moins 40 % de l'alimentation (matière sèche) est produite sur l'exploitation ou localement
Non
Au moins 20 % de l'alimentation (matière sèche) est produite sur l'exploitation ou localement
Non
Pas de seuil minimum mais les intrants locaux sont privilégiés lorsque possible
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Mouvements migratoires et déséquilibres sociaux générés par l'élevage intensif (1 crevette élevage)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Pas de question / réponses car non retenu - Multiple///////////
Accès aux côtes (1 crevette élevage)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Privatisation de zones d'activité locale : le site d'élevage interfère-t-il avec l'activité de pêcherie locale? - UniqueL'élevage n'est pas situé sur une zone de pêche ou sur un accès à une zone de pêche
Non
Des accès aux zones de pêches sont conservés* pour les communautés locales côtières et leurs bateaux de pêche
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
//////
Salinisation des terres arables (1 crevette élevage)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Salinisation des terres arables : quelles mesures sont mises en place en matière de protection des terres agricoles* alentours contre la salinisation? - MultiplePas d'évacuation de l'eau salée dans les plans d'eau naturels
Non
L'eau rejetée par la ferme répond à des normes environnementales imposées
Non
Mesure et suivi de la conductance ainsi que de la concentration en chlorure des rejets sur les sols et sédiments : ne dépassent pas celle du sol dans la zone d'élimination
Non
Les sédiments sont stockés dans des zones de dépôts préservant du risque de ruissellement et de l'infiltration de ces eaux salines dans les nappes phréatiques
Non
Ne sait pas
Non
/////
Raréfaction de la ressource en eau (1 crevette élevage)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Pas de question / réponses car non retenu - Unique///////////
BEA : densité en élevage (1 crevette élevage)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Densité en élevage : quelle est la densité d'enclos maximale sur l'exploitation d'élevage* ? - UniqueDensité d'enclos maximale ? 14 post-larves / m2
Non
Densité d'enclos maximale ? 18 post-larves / m2
Non
Densité d'enclos maximale ? 22 post-larves / m2
Non
Densité d'enclos maximale ? 30 post-larves / m2
Non
Densité d'enclos maximale ? 60 post-larves / m2
Non
Densité d'un ou plusieurs enclos > 60 post-larves / m2
Non
Ne sait pas
Non
///
BEA : mutilation - Ablation unilatérale du pédoncule oculaire pour la reproduction des crevettes (1 crevette élevage)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Mutilation : l'ablation des pédoncules oculaires est-elle pratiquée ? - UniqueAblation du pédoncule oculaire, y compris toutes pratiques similaires telles que la ligature, l’incision et le pincement, non pratiquées sur l'élevage
Non
Ablation du pédoncule oculaire non pratiquée sur l'élevage
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
//////
Destruction de la mangrove et des forêts côtières (1 crevette élevage)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Déforestation directe : quels sont les engagements en matière de protection de la mangrove sur les systèmes d'élevage ? - UniqueAucun bassin d'élevage n'est situé sur, ou proche d'une zone de mangrove, ni ne l'impacte par son activité de façon directe ou indirecte
Non
Destruction de mangrove interdite, aucun bassin d'élevage n'est situé sur une zone de mangrove ET Toute mesure prise par la ferme, ayant une influence directe sur la mangrove adjacente, fait l'objet d'une validation au préalable par des organismes de protection de l'environnement
Non
Destruction de mangrove interdite, aucun bassin d'élevage n'est situé sur une zone de mangrove
Non
Programme de replantation de mangrove
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Alimentation animale : pression sur les stocks halieutiques (1 crevette élevage)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Alimentation animale : l'alimentation sur les sites d'élevage vise-t-elle un objectif de réduction des pressions sur les ressources biotiques marines ? - MultipleElevage des crevettes en polyculture et/ou alimentation basée sur la productivité naturelle du bassin
Non
Approvisionnement en protéines animales auprès de pêcheries durables (se référer à la liste fournie*)
Non
Substitution partielle de l'alimentation d'origine animale par des protéines végétales ou farines d'insectes, part >30%
Non
Substitution partielle de l'alimentation d'origine animale par des protéines végétales ou farines d'insectes, part <30%
Non
Alimentation monitorée (enregistrement et distribution mécanisée en fonction du besoin enregistré)
Non
Ne sait pas
Non
////
Alimentation animale et déforestation (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Crevette (élevage)
Déforestation : des démarches ont-elles été mises en place par rapport au soja et à la palme, potentiellement présents dans la ration alimentaire des animaux ? - UniquePas d’utilisation de soja originaire d’Amérique du sud dans la ration ET pas d’utilisation de palme dans la ration
Non
Pas d’utilisation de soja originaire d’Amérique du sud dans la ration ou utilisation de soja labellisé RTRS Segregation ET pas d’utilisation de palme dans la ration ou utilisation de palme labellisée RSPO Segregated ou RSPO Identity Preserved
Non
Si du soja originaire d’Amérique du sud est utilisé dans la ration, il est labellisé RTRS Mass balance (à minima) ou ProTerra ET si de la palme est utilisée dans la ration, elle est labellisée RSPO Mass balance (à minima)
Non
Si du soja originaire d’Amérique du sud est utilisé dans la ration, il est labellisé RTRS Mass balance (à minima) OU si de la palme est utilisée dans la ration, elle est labellisée RSPO Mass balance (à minima)
Non
Diminution de la part de soja et/ou de palme dans la ration
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Alimentation animale : aliments OGM (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Crevette (élevage)
Alimentation animale et OGM : si l'alimentation comporte une part d'origine végétale, est-elle issue d'un approvisionnement sans OGM ? - UniqueAlimentation d'origine végétale garantie sans OGM (<0,9% d'OGM)
Non
Objectif fixé de réduction des produits susceptibles de contenir des OGM dans les rations
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
//////
Qualité des sols : boues toxiques et abandons de bassins (n aquaculture)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Qualité des sols : de quelles mesures le site d'élevage dispose-t-il concernant le maintien de la qualité des sols ? - MultipleÉlimination régulière des dépôts organiques et traitement adéquat (exemple : réutilisation comme engrais pour l'agriculture) : ? 1 fois tous les 2 mois
Non
Mesure de protection du sol (exemple : utilisation de bâches)
Non
Temps de séchage suffisant du bassin après chaque récolte permettant un nettoyage naturel du sol (exemple : par la sauvagine ou la faune naturelle)
Non
Mesures de régénération du sol après chaque récolte : labour, cultures intermédiaires de type Salicorne
Non
Mesure de pH du sol avant chaque remise en eau : pH ? 7
Non
Ne sait pas
Non
////
Consommation d'énergie des infrastructures d'élevage (1 crevette)AQUACULTURE
Crevette (élevage)
Consommation d'énergie : quelles sont les mesures mises en place en matière de réduction de la consommation d'énergie sur l'ensemble du site d'élevage (écloserie et grossissement compris) ? - UniqueLe site d'élevage produit de l'énergie : turbine, panneau solaire, ou autre
Non
Utilisation de sources d'énergie renouvelable
Non
Démarche de réduction et optimisation de la consommation d'énergie du site, avec suivi régulier des consommations
Non
Mesure et suivi de la consommation d'énergie dans l'objectif de mettre en place un plan de réduction des consommations
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Densité en élevage (1 dinde)VOLAILLE
Dinde
Densité en élevage : quelle est la densité par m2 des dindes de plus de 7 semaines dans les installations fixes ? - Uniqueinférieure ou égale à 6 dindes /m2
Non
inférieure ou égale à 7 dindes/m2
Non
entre 7 et 10 dindes /m2
Non
supérieure à 10 dindes/m2
Non
Ne sait pas
Non
/////
Enrichissements sur le lieu d'élevage (1 dinde)VOLAILLE
Dinde
Enrichissements sur le lieu d'élevage : quels enrichissements sont apportés aux dindes? - MultipleArbres et/ou buissons, plantes cultures (ex. diverses formes de choux) en cas d'accès à l'extérieur
Non
Abris artificiels en cas d'accès à l'extérieur
Non
Eléments de jeu tels que ficelles ou chainettes
Non
Perchoirs, étages ou plateformes en intérieur
Non
Aire de grattage et de picotage
Non
Ballots de paille
Non
Aucune démarche de ce type
Non
///
Reproduction : recours à l’insémination artificielle (1 dinde)VOLAILLE
Dinde
Reproduction : les dindes sont-elles inséminées de façon artificielle? - UniqueNon, reproduction de façon naturelle
Non
Oui
Non
Ne sait pas
Non
///////
Maladies/ problèmes de santé : état sanitaire des volailles (n volailles)VOLAILLE
Dinde
Ovo-produits
Etat sanitaire : l'élevage a-t-il mis en place un suivi de l'état sanitaire des animaux? - UniqueOui, mise en place d'indicateurs réguliers* (exemples : brûlures aux tarses et propreté du plumage, pododermatites, ampoules au bréchet...) permettant de suivre et prévenir les blessures ainsi que les maladies ET audits externes sur des normes minimales de bien-être animal.
Non
Oui, mise en place d'indicateurs réguliers* (exemples : brûlures aux tarses et propreté du plumage, pododermatites, ampoules au bréchet...) permettant de suivre et prévenir les blessures ainsi que les maladies SANS audits externes sur des normes minimales de bien-être animal.
Non
Oui, mise en place d'indicateurs réguliers* (exemples : brûlures aux tarses et propreté du plumage, pododermatites, ampoules au bréchet...) permettant de suivre le taux de mortalité
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Abattoir : temps de transport vers l'abattoir (1 dinde)VOLAILLE
Dinde
Transport vers l'abattoir : pendant combien de temps consécutif les volailles sont elles transportées vers l'abattoir, à compter du chargement et jusqu'au déchargement ? - UniqueMaximum 2 heures
Non
Maximum 4 heures
Non
Maximum 8 heures
Non
Maximum 12 heures
Non
Maximum 24 heures
Non
Plus de 24h
Non
Ne sait pas
Non
///
Accès à l'extérieur et type de sol (1 dinde)VOLAILLE
Dinde
Conditions d'élevage : dans quelles conditions sont élevées les dindes? - UniqueElevage en liberté avec abri de protection OU élevage avec accès au plein air AVEC parcours arboré
Non
Elevage avec accès au plein air SANS parcours arboré
Non
Accès à un jardin d'hiver (surface couverte et accolée au bâtiment principal, close sur 3 côtés et accessible dans les mêmes conditions que le bâtiment) ET litière végétale en bâtiment
Non
Elevage au sol en bâtiment (pas d'accès extérieur)
Non
Elevage en cage en bâtiment (pas d'accès extérieur)
Non
Ne sait pas
Non
////
Mutilation : décaronculage (1 dinde)VOLAILLE
Dinde
Pas de question / réponses car non retenu - Unique///////////
Rythme de croissance (1 dinde)VOLAILLE
Dinde
État sanitaire : quelle race/souche de volaille est choisie pour l'élevage? - UniqueSouche / race rustique ou locale
Non
Souche / race à croissance intermédiaire
Non
Souche / race à croissance rapide
Non
Ne sait pas
Non
//////
Reproduction : recours à l’insémination artificielle (n élevage ruminants)RUMINANTS
Lait de vache
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Agneau
Lait de brebis
Lait de chèvre
Viande bovine (races à viande)
Pas de question / réponses car non retenu - Unique///////////
Maladies/ problèmes de santé : état sanitaire (n élevage bovin)RUMINANTS
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Viande bovine (races à viande)
État sanitaire : l'élevage a-t-il mis en place un suivi de l'état sanitaire des animaux ? - UniqueOui, mise en place d'indicateurs réguliers* permettant de suivre et prévenir les blessures ainsi que les maladies ET audits externes sur les indicateurs sanitaires proposés par la charte des bonnes pratiques d'élevage** ou équivalents
Non
Oui, mise en place d'indicateurs réguliers* permettant de suivre et prévenir les blessures ainsi que les maladies SANS audits externes
Non
Oui, suivi de l'état d'engraissement (si concerné) ET/OU du taux de réforme moyen ou la longévité moyenne du troupeau (si concerné)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Abattoir : temps de transport vers l'abattoir (n élevage bovin)RUMINANTS
Lait de vache
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Viande bovine (races à viande)
Transport vers l'abattoir : pendant combien de temps consécutif les animaux sont-ils transportés vers l'abattoir, à compter du chargement et jusqu'au déchargement ? - UniqueMaximum 2 heures
Non
Maximum 4 heures
Non
Maximum 8 heures
Non
Maximum 14 heures
Non
Maximum 24 heures
Non
Plus de 24h
Non
Ne sait pas
Non
///
Mutilation : ébourgeonnage/écornage (n élevage bovin)RUMINANTS
Lait de vache
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Viande bovine (races à viande)
Écornage ou ébourgeonnage : s’agit-il de pratiques appliquées dans l'élevage ? - UniqueÉcornage et ébourgeonnage interdits ET épointage autorisé
Non
Écornage interdit ET ébourgeonnage thermique autorisé AVEC prise en charge de la douleur (anesthésie et/ou analgésie*) et en limitant le stress
Non
Écornage interdit ET ébourgeonnage chimique par une personne compétente autorisé AVEC prise en charge de la douleur (anesthésie et/ou analgésie*) et en limitant le stress
Non
Écornage interdit ET ébourgeonnage thermique autorisé SANS prise en charge de la douleur (sans anesthésie ni analgésie*)
Non
Écornage interdit ET ébourgeonnage chimique par une personne compétente autorisé SANS prise en charge de la douleur (sans anesthésie ni analgésie*)
Non
Écornage autorisé
Non
Ne sait pas
Non
///
Abattoir : pratiques à l'abattoir (n élevage bovin)RUMINANTS
Lait de vache
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Viande bovine (races à viande)
Abattage : comment l'abattage est-il réalisé? - UniqueMise en place d'un environnement calme et suffisamment éclairé avant l'abattage avec étourdissement ET vérification de perte de conscience par une équipe formée en matière de prévention et de lutte contre toute souffrance animale évitable
Non
Abattage avec étourdissement ET vérification de perte de conscience par une équipe formée en matière de prévention et de lutte contre toute souffrance animale évitable
Non
Abattage avec étourdissement SANS vérification de perte de conscience
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Mutilation : caudectomie (n élevage ruminants)RUMINANTS
Lait de vache
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Agneau
Lait de brebis
Viande bovine (races à viande)
Caudectomie* : la coupe de la queue est-elle pratiquée? - UniqueNon
Non
Oui, AVEC prise en charge de la douleur (anesthésie et/ou analgésie**) ET réalisée par une personne compétente et habilitée
Non
Oui, AVEC prise en charge de la douleur (anesthésie et/ou analgésie**)
Non
Oui, SANS prise en charge de la douleur (sans anesthésie ni analgésie**)
Non
Ne sait pas
Non
/////
Cadre de vie sur le lieu d'élevage (n élevage ruminants)[Alim] I - BIEN-ÊTRE ANIMALRUMINANTS
Lait de vache
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Agneau
Lait de brebis
Lait de chèvre
Viande bovine (races à viande)
Cadre de vie : comment est conçu l'environnement des animaux (bâtiments, aires d'exercices, pâturages, etc.) ? - MultipleLes animaux disposent de suffisamment d'espace pour se déplacer, se coucher ou se reposer : le comportement spécifique de l'espèce est respecté
Non
Les animaux ont suffisamment d'air et accès à la lumière du jour
Non
Les animaux ne sont pas exposés de manière excessive aux différents facteurs du milieu (vent, froid, chaleur, soleil,pluie) au bâtiment comme aux pâturages.
Non
Les animaux disposent d'une aire de couchage garnie d'une litière végétale propre et sèche
Non
Pas démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Taux de renouvellement et nombre de vêlages (1 viande bovine, races à viande ou vaches de réforme + 1 lait de vache)RUMINANTS
Lait de vache
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Espérance de vie : quel est le taux de renouvellement du troupeau ainsi que le nombre moyen de vêlages pour une vache ? (question spécifique aux vaches de réforme) - UniqueLe taux de renouvellement annuel du troupeau laitier est égal ou inférieur à 15% ET le nombre moyen de vêlages par vache (nombre moyen de lactations des vaches au moment de leur réforme) est supérieur ou égal à 5
Non
Le taux de renouvellement annuel du troupeau laitier est égal ou inférieur à 15% OU le nombre moyen de vêlages par vache (nombre moyen de lactations des vaches au moment de leur réforme) est supérieur ou égal à 5
Non
Le taux de renouvellement annuel du troupeau laitier est compris entre 15 et 25% ET le nombre moyen de vêlages par vache (nombre moyen de lactations des vaches au moment de leur réforme) est compris entre 3 et 5
Non
Le taux de renouvellement annuel du troupeau laitier est compris entre 15 et 25% OU le nombre moyen de vêlages par vache (nombre moyen de lactations des vaches au moment de leur réforme)est compris entre 3 et 5
Non
Le taux de renouvellement annuel du troupeau laitier est supérieur à 30% ET le nombre moyen de vêlage du troupeau (nombre moyen de lactations des vaches au moment de leur réforme) est inférieur à 3
Non
Le taux de renouvellement annuel du troupeau laitier est supérieur à 30% OU le nombre moyen de vêlage du troupeau (nombre moyen de lactations des vaches au moment de leur réforme) est inférieur à 3
Non
Ne sait pas
Non
///
Accès aux pâturages et type de sol (1 lait de vache)RUMINANTS
Lait de vache
Accès aux pâturages : quelles sont les conditions d'accès aux pâturages des animaux ? - UniquePâturage saisonnier dès que les conditions météorologiques le permettent (printemps, été, automne, correspondant à un minimum de 240 jrs/an), et reste du temps (hiver) à l'intérieur dans des logettes ou une aire paillée sur toute la vie de l'animal
Non
Pâturage saisonnier dès que les conditions météorologiques le permettent (printemps, été, automne, correspondant à un minimum de 240 jrs/an), et reste du temps (hiver) à l'intérieur dans des logettes ou une aire paillée, hors phase d'engraissement
Non
Pâturage saisonnier dès que les conditions météorologiques le permettent avec un minimum de 150 jrs/an (5 mois), et reste du temps (hiver) à l'intérieur dans des logettes ou une aire paillée sur toute la vie de l'animal
Non
Pâturage saisonnier dès que les conditions météorologiques le permettent avec un minimum de 150 jrs/an (5 mois), et reste du temps (hiver) à l'intérieur dans des logettes ou une aire paillée, hors phase d'engraissement
Non
Pâturage en continu en toute saison avec une phase d'engraissement potentiellement à l'intérieur
Non
Élevage à l'intérieur en logettes ou aire paillée, avec accès extérieur limité (aire d'exercice)
Non
Élevage à l'intérieur en logettes ou aire paillée
Non
Ne sait pas
Non
//
Séparation mère-petit (n élevage bovin)RUMINANTS
Lait de vache
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Viande bovine (races à viande)
Séparation mère-veau : Comment sont nourris et logés les veaux (qu'ils soient ou non destinés au renouvellement du troupeau) ? - MultipleLes veaux sont allaités naturellement par leur mère sans intervention de l’éleveur dès la naissance OU reçoivent du colostrum de qualité dans les 6 heures suivant leur naissance, puis du lait maternel pendant une période minimale de 3 mois
Non
Les veaux sont logés en groupe dès la séparation mère-veau
Non
La séparation mère-veau a lieu au-delà de 48h après la naissance
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Densité en élevage (1 lait de vache)RUMINANTS
Lait de vache
Densité : quelle surface par vache laitière est disponible, en bâtiment fixe ? - UniqueSurface supérieure ou égale à 6 m2/vache laitière*
Non
Surface inférieure à 6 m2/vache laitière*
Non
Ne sait pas
Non
///////
Préservation de la biodiversité (n élevage ovin + 1 lait de chèvre)RUMINANTS
Agneau
Lait de brebis
Lait de chèvre
Biodiversité : dans quels systèmes s'intègre l'élevage ? - MultipleL'élevage a mis en place un système agro-pastoral* ou agro-forestier
Non
L'élevage valorise le pâturage afin de favoriser l'autonomie alimentaire et le maintien de la biodiversité
Non
L'élevage se situe dans des zones difficiles (accès difficile, zone pentue)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Consommation d'énergie des infrastructures d'élevage (n élevage ruminants)RUMINANTS
Lait de vache
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Agneau
Lait de brebis
Lait de chèvre
Viande bovine (races à viande)
Consommation d'énergie : quelle(s) mesure(s) sont mises en place pour réduire les consommations d'énergie? - UniqueLes bâtiments d'élevage sont récents et sont des bâtiments BEBC+ : bâtiments d'élevage à énergie positive
Non
Mise en place d'installations permettant de produire de l'énergie sur l'exploitation ou de fortement diminuer la consommation d'énergie
Non
Mise en place d'outils de suivi des consommations d'énergie
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Densité en élevage (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Densité en élevage : quelle est le nombre de lapin (stade engraissement) par m2 dans les bâtiments? - UniqueInférieur ou égal à 7 lapins par m2
Non
Entre 8 et 10 lapins par m2
Non
Entre 11 et 15 lapins par m2
Non
Entre 16 et 18 lapins par m2
Non
Plus de 18 lapins par m2
Non
Ne sait pas
Non
////
Accès à la lumière (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Accès à la lumière naturelle : quel accès à la lumière naturelle ont les animaux? - UniqueLes animaux sont élevés en liberté ou avec accès à l'extérieur
Non
Les animaux sont élevés dans des bâtiments avec de la lumière naturelle qui peut être complétée avec de la lumière artificielle
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel exclusivement
Non
Ne sait pas
Non
//////
Enrichissements sur le lieu d'élevage (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Milieu adapté permettant des comportements naturels : quels enrichissements sont apportés au milieu des lapins? - MultipleFourrages à volonté tels que de la paille ou du foin
Non
Matériaux à ronger appropriés en libre accès
Non
Un espace permettant aux lapins de faire trois bonds consécutifs
Non
Cachettes telles que plates-formes, des tubes, des planches en bois
Non
Aucun de ces dispositifs
Non
Ne sait pas
Non
////
Maladies/ problèmes de santé : état sanitaire (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Etat sanitaire : l'élevage a-t-il mis en place un suivi de l'état sanitaire des animaux? - UniqueOui, mise en place d'indicateurs de suivis réguliers sur les blessures, les maladies et le taux de mortalité* AVEC objectifs de réduction ET audits externes sur des normes minimales de bien-être animal
Non
Oui, mise en place d'indicateurs de suivis réguliers sur les blessures, les maladies et le taux de mortalité* SANS audits externes sur des normes minimales de bien-être animal
Non
Oui, mise en place d'indicateurs de suivis réguliers sur le taux de mortalité* ET consultation vétérinaire si la mortalité atteint 10 %
Non
Oui, mise en place d'indicateurs de suivis réguliers sur le taux de mortalité* ET consultation vétérinaire si la mortalité atteint plus de 30 %
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Accès à l'extérieur et type de sol (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Mode d'élevage : quel système est adopté pour l'élevage? - UniqueSystèmes en plein air ou semi-plein air*
Non
Systèmes semi-enterrés**
Non
Cages aménagées avec litière naturelle***
Non
Cages aménagées avec grillage au sol
Non
Cages conventionnelles
Non
Ne sait pas
Non
////
Logement en groupe (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Logement : comment sont logés les lapins de chair et les femelles reproductrices? - UniqueLogement en petit groupe (< ou = à 40 lapins) de façon continue ou partielle (avec mise en groupe des lapines uniquement lorsqu'elles n'allaitent pas) ET groupe stable de la naissance jusqu'à l'abattage
Non
Logement en petit groupe (< ou = à 40 lapins) de façon continue ou partielle (avec mise en groupe des lapines uniquement lorsqu'elles n'allaitent pas) ET individus du groupe non conservés de la naissance jusqu'à l'abattage
Non
Logement en groupe (> à 40 lapins) de façon continue ou partielle (avec mise en groupe des lapines uniquement lorsqu'elles n'allaitent pas) ET individus du groupe conservés de la naissance jusqu'à l'abattage
Non
Logement en groupe (> à 40 lapins) de façon continue ou partielle (avec mise en groupe des lapines uniquement lorsqu'elles n'allaitent pas) ET individus du groupe non conservés de la naissance jusqu'à l'abattage
Non
Logement individuel pour les lapins d'engraissement Et logement en groupe des lapines reproductrices
Non
Logement individuel pour les lapins d'engraissement et les lapines reproductrices
Non
Ne sait pas
Non
///
Mutilation : castration (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Pas de question / réponses car non retenu - Unique///////////
Reproduction : sevrage des lapereaux (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Sevrage : comment s'effectue le sevrage? - UniqueLes lapereaux restent dans la même cage au moment du sevrage, le groupe EST donc conservé, seule la lapine change de milieu ET le sevrage s'effectue APRÈS le 41e jour d'age
Non
Les lapereaux restent dans la même cage au moment du sevrage, le groupe EST donc conservé, seule la lapine change de milieu ET le sevrage s'effectue APRÈS le 34e jour d'age
Non
Les lapereaux sont changés de cage au moment du sevrage ET le groupe EST conservé ET le sevrage s'effectue APRÈS le 34e jour d'age
Non
Les lapereaux sont changés de cage au moment du sevrage ET le groupe EST conservé ET le sevrage s'effectue AVANT le 34e jour d'age
Non
Le groupe de lapereaux N'EST PAS conservé au moment du sevrage ET le sevrage s'effectue APRÈS le 34e jour d'age
Non
Le groupe de lapereaux N'EST PAS conservé au moment du sevrage ET le sevrage s'effectue AVANT le 34e jour d'age
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
//
Reproduction : contrôle de la gestation (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Contrôle de la gestation : combien de portées par an pour une lapine? - UniqueAu maximum 2 portées par an pour une lapine
Non
Au maximum 6 portées par an pour une lapine
Non
Au maximum 8 portées par an pour une lapine
Non
Plus de 8 portées par an pour une lapine
Non
Ne sait pas
Non
/////
Abattoir : temps de transport vers l'abattoir (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Conditions avant abattage : quel est le délai moyen pendant lequel les animaux sont transportés vers l'abattoir, à compter du chargement et jusqu'à l'abattage? - UniqueMaximum 2 heures
Non
Maximum 4 heures
Non
Maximum 8 heures
Non
Maximum 12 heures
Non
Maximum 24 heures
Non
Plus de 24h
Non
Ne sait pas
Non
///
Abattoir : pratiques à l'abattoir (1 lapin)VOLAILLE
Lapin
Abattage : quelle méthode est utilisée pour l'étourdissement des lapins? - UniqueEtourdissement par gaz inertes ET vérification de perte de conscience systématique
Non
Etourdissement par gaz inertes SANS vérification systématique de perte de conscience
Non
Autres méthodes d'étourdissement (électrique, autres gaz...) ET vérification de perte de conscience systématique
Non
Autres méthodes d'étourdissement (électrique, autres gaz...) SANS vérification systématique de perte de conscience
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Alimentation animale : aliments OGM (n élevage)VOLAILLE
RUMINANTS
PORC
Canard gavé
Dinde
Lait de vache
Lapin
Ovo-produits
Porc
Poulet
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Lait de chèvre
Agneau
Lait de brebis
Viande bovine (races à viande)
OGM : des démarches ont-elles été mises en place par rapport aux aliments OGM présents dans la ration alimentaire des animaux d'élevage ? - UniqueAlimentation d'origine végétale garantie sans OGM (<0,1% d'OGM)
Non
Alimentation d'origine végétale garantie sans OGM (<0,9% d'OGM)
Non
Moins de 10% de la ration est susceptible de contenir des OGM
Non
Objectif fixé de réduction des produits susceptibles de contenir des OGM dans la ration
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 lessive)DHP 1 : ENTRETIEN
Lessive
Ecotoxicité : quel est le VCD* (Volume Critique de Dilution) du produit ? - UniqueLessive classique : VCD ? 15000L Lessive spécifique : VCD ? 13000L
Non
Lessive classique : VCD ? 20000L Lessive spécifique : VCD ? 15000L
Non
Lessive classique : VCD ? 25000L Lessive spécifique : VCD ? 18000L
Non
Lessive classique : VCD ? 30000L Lessive spécifique : VCD ? 20000L
Non
Lessive classique : VCD ? 35000L Lessive spécifique : VCD ? 25000L
Non
Lessive classique : VCD > 35000L Lessive spécifique : VCD > 25000L
Non
Ne sait pas
Non
///
Persistance : biodégradabilité des ingrédients de formule (1 lessive)DHP 1 : ENTRETIEN
Lessive
Écotoxicité : les ingrédients de la formule sont-ils performants en matière de biodégradabilité ? - UniqueLes substances organiques présentes dans la formule sont TOUTES biodégradables : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" ET "Y" pour la biodégradabilité "Anaerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list* ET Pour les lessives classiques : Poudre : Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.75 g/kg de linge Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 1 g/kg de linge Liquide : Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.4 g/kg de linge Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.55 g/kg de linge Pour les lessives spécifiques : Poudre : Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.4 g/kg de linge Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.4 g/kg de linge Liquide : Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.25 g/kg de linge Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.25 g/kg de linge
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list* ET Pour les lessives classiques : Poudre : Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 1 g/kg de linge Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 1 g/kg de linge Liquide : Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.5 g/kg de linge Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.5 g/kg de linge Pour les lessives spécifiques : Poudre : Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 1 g/kg de linge Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 1 g/kg de linge Liquide : Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.5 g/kg de linge Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.5 g/kg de linge
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont EN PARTIE biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" ou "I" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Présence dans la formule de tensioactifs non biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "P" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Ne sait pas
Non
///
Persistance : impacts des dérivés phosphorés sur l'eutrophisation (1 lessive)DHP 1 : ENTRETIEN
Lessive
Eutrophisation : quelle est la teneur de phosphore* et de ses dérivés contenus dans la formule ? - UniqueAbsence de phosphore élémentaire dans la formule
Non
Teneur en phosphore élémentaire ? 0.030g/kg de linge
Non
Teneur en phosphore élémentaire ? 0.040g/kg de linge
Non
Teneur en phosphore élémentaire ? 0.5g/kg de linge
Non
Ne sait pas
Non
/////
Concentration de formule (1 lessive)DHP 1 : ENTRETIEN
Lessive
Concentration de formule : quelle est la dose de référence du produit par kilogramme de linge ? - Unique? 14 g/kg de linge
Non
? 16 g/kg de linge
Non
? 17 g/kg de linge
Non
? 19 g/kg de linge
Non
> 19 g/kg de linge
Non
Ne sait pas
Non
////
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 liquide vaisselle main)DHP 1 : ENTRETIEN
Liquide vaisselle main
Écotoxicité : quel est le VCD* (Volume Critique de Dilution) du produit ? - UniqueVCD ? 1000L
Non
VCD ? 1500L
Non
VCD ? 2500L
Non
VCD ? 3800L
Non
VCD ? 4500L
Non
VCD > 4500L
Non
Ne sait pas
Non
///
Persistance : biodégradabilité des ingrédients de formule (1 liquide vaisselle main)DHP 1 : ENTRETIEN
Liquide vaisselle main
Écotoxicité : les ingrédients de la formule sont-ils performants en matière de biodégradabilité ? - UniqueLes substances organiques présentes dans la formule sont TOUTES biodégradables : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" ET "Y" pour la biodégradabilité "Anaerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list* ET Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.03 g/L d'eau de lavage ET Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.08 g/L d'eau de lavage
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont EN PARTIE biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" ou "I" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Présence dans la formule de tensioactifs non biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "P" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Ne sait pas
Non
////
Persistance : impacts des dérivés phosphorés sur l'eutrophisation (1 liquide vaisselle main)DHP 1 : ENTRETIEN
Liquide vaisselle main
Eutrophisation : quelle est la teneur de phosphore* et de ses dérivés contenus dans la formule ? - UniqueAbsence de phosphore élémentaire dans la formule
Non
Absence de phosphates dans la formule ET Teneur en phosphore élémentaire ? 0.02g/L d'eau de lavage
Non
Absence de phosphates dans la formule ET Teneur en phosphore élémentaire ? 0.08g/L d'eau de lavage
Non
Absence de phosphates dans la formule OU Teneur en phosphore élémentaire ? 0.2g/L d'eau de lavage
Non
Présence de phosphates dans la formule OU Teneur en phosphore élémentaire > 0.2g/L d'eau de lavage
Non
Ne sait pas
Non
////
Concentration de formule (1 liquide vaisselle main)DHP 1 : ENTRETIEN
Liquide vaisselle main
Concentration de formule : quelle est la dose de référence du produit pour 1L d'eau de lavage ? - Unique? 0.8g/L d'eau de lavage
Non
? 1 g/L d'eau de lavage
Non
? 1.2 g/L d'eau lavage
Non
> 1.2 g/L d'eau de lavage
Non
Ne sait pas
Non
/////
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 liquide de rinçage)DHP 1 : ENTRETIEN
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Écotoxicité : quel est le VCD* (Volume Critique de Dilution) du produit ? - UniqueVCD ? 6000L
Non
VCD ? 7500L
Non
VCD ? 10000L
Non
VCD ? 12500L
Non
VCD > 12500L
Non
Ne sait pas
Non
////
Persistance : biodégradabilité des ingrédients de formule (1 liquide de rinçage)DHP 1 : ENTRETIEN
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Écotoxicité : les ingrédients de la formule sont-ils performants en matière de biodégradabilité ? - UniqueLes substances organiques présentes dans la formule sont TOUTES biodégradables : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" ET "Y" pour la biodégradabilité "Anaerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list* ET Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.15 g/cycle de lavage ET Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.5 g/cycle de lavage
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont EN PARTIE biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" ou "I" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Présence dans la formule de tensioactifs non biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "P" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Ne sait pas
Non
////
Persistance : impacts des dérivés phosphorés sur l'eutrophisation (1 liquide de rinçage)DHP 1 : ENTRETIEN
Liquide de rinçage pour lave vaisselle
Eutrophisation : quelle est la teneur de phosphore* et de ses dérivés contenus dans la formule ? - UniqueAbsence de phosphore élémentaire dans la formule
Non
Absence de phosphates dans la formule ET Teneur en phosphore élémentaire ? 0.030g/cycle de lavage
Non
Absence de phosphates dans la formule OU Teneur en phosphore élémentaire ? 0.030g/cycle de lavage
Non
Présence de phosphates dans la formule OU Teneur en phosphore élémentaire > 0.030g/cycle de lavage
Non
Ne sait pas
Non
/////
Capacité de charge du milieu (1 moule élevage)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Capacité de charge du milieu : quelle sont les mesures mises en place pour assurer le contrôle de la densité de l'élevage ? - UniqueRespect des seuils de densité définis selon le support d'élevage*
Non
Densité définie en fonction de la capacité de charge du milieu avec contrôle de la densité ET Maitrise de la densité par opération humaine : opérations d'éclaircissement régulières
Non
Maitrise de la densité par opération humaine : opérations d'éclaircissement régulières
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Ressources en bois pour les piquets (1 moule élevage)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Ressources en bois : la gestion des piquets* du site d'élevage est-elle optimisée ? - UniquePas d'utilisation de piquets en bois exotiques ET Mise en place d'un plan de gestion du stock de piquets**
Non
Pas d'utilisation de piquets en bois exotiques, l'intégralité des piquets est en bois local (chêne, pin ou autre selon l'emplacement de l'exploitation)
Non
Mise en place d'un plan de gestion du stock de piquets**
Non
Une partie des piquets est en bois local (chêne, pin ou autre selon l'emplacement de l'exploitation)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Réduction des stocks alimentaires des oiseaux marins (1 moule élevage)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Stock alimentaire des oiseaux marins : quelles mesures sont prises afin d'assurer le maintien du stock alimentaire des oiseaux marins ? - UniqueLes moules ne proviennent pas d'élevage en mer de Wadden
Non
Les moules proviennent d'un élevage en mer de Wadden dont au moins 50 % de la production est réservée aux oiseaux marins
Non
Les moules proviennent d'un élevage en mer de Wadden dont une partie de la production est réservée aux oiseaux marins
Non
Les moules proviennent d'un élevage en mer de Wadden
Non
Ne sait pas
Non
/////
Dégradation des fonds marins : techniques d'élevage (1 moule élevage)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Dégradation des fonds marins : quelles mesures sont mises en place afin de réduire l'impact sur les habitats benthiques lors d'opérations de récolte ou d'élevage ? - MultipleCaptage du naissain et récolte sans opération de dragage
Non
Élevage de type autre qu'élevage à plat au sol (filière, bouchot, ou structure flottante)
Non
Attention particulière lors de la récolte afin de minimiser les dommages ET Étude d'impact régulière de l'élevage avec suivi régulier de l'état des fonds marins et de la biomasse
Non
Ne sait pas
Non
//////
Dégradation des fonds marins : accumulation de sédiments et envasement (1 moule élevage)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Dégradation des fonds marins : quelles mesures sont mises en place afin de préserver les habitats benthiques ? - MultipleLe site est positionné en pleine mer ou son positionnement sur estran a été sélectionné suite à une étude sédimentologique et hydrodynamique de l'eau : orientation des supports parallèlement au courant, zone à faible turbidité et à faible transit sédimentaire, structure implantée sur sol dur (évite l'envasement et l'enfoncement de la structure)*
Non
Entretien et nettoyage réguliers des parcs
Non
Mise en repos périodique du sol : enlèvement périodique des structures avec cessation de l'activité sur la zone pour favoriser le dévasage et la régénération naturelle du sol
Non
Hauteur minimale entre le substrat et le support de culture occupé : ? 50cm
Non
Suivi régulier de l'état des sédiments sous les zones d'élevage
Non
Ne sait pas
Non
////
Autonomie alimentaire de la mytiliculture (1 moule élevage)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Pas de question / réponses car non retenu - Unique///////////
Valorisation des coquilles en fin de vie (1 moule élevage)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Valorisation des coquilles : quel est le traitement des coquilles en fin de vie ? - MultipleCollecte des coquilles en fin de vie générées sur l'exploitation et transmission à une unité de traitement dédiée
Non
Mise à disposition de bennes pour la collecte des coquilles issues de la consommation (partenaires locaux, restaurateurs, particuliers...) en vue d'une valorisation de ces déchets*
Non
Valorisation des coquilles* en fin de vie générées sur l'exploitation
Non
Partenariat avec des initiatives innovantes ou de recherche pour la valorisation des coquilles de moules**
Non
Ne sait pas
Non
/////
OGM : utilisation de souches génétiquement modifiées (n aquaculture)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Utilisation de souches génétiquement modifiées : la présence de spécimens génétiquement modifiés est-elle autorisée sur l'ensemble des sites d'élevage ? - UniqueSpécimens en provenance d'Europe OU Interdiction d'introduction de spécimens génétiquement modifiés à l'élevage
Oui
Possibilité d'introduction de spécimens génétiquement modifiés à l'élevage
Non
Ne sait pas
Non
///////
Consommation d'énergie des infrastructures d'élevage (n aquaculture)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Consommation d'énergie : quelles sont les mesures mises en place en matière de réduction de la consommation d'énergie sur l'ensemble du site d'élevage (écloserie et grossissement compris) ? - UniqueLe site d'élevage produit de l'énergie : turbine, panneau solaire, ou autre
Non
Utilisation de sources d'énergie renouvelable
Non
Démarche de réduction et d'optimisation de la consommation d'énergie du site, avec suivi régulier des consommations
Non
Mesure et suivi de la consommation d'énergie dans l'objectif de mettre en place un plan de réduction des consommations
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
. Transport sur le site d'élevage (1 moule élevage)AQUACULTURE
Moule (élevage)
Transport : quelles sont les mesures mises en place afin d'optimiser les transports sur le site d'élevage, lors des différentes opérations ? - MultipleDémarche d'amélioration sur les modes de transport et carburants utilisés sur le site
Non
Démarche d'amélioration de la logistique de transport (exemple : réduction des distances, optimisation des déplacements...)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
//////
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 nettoyant ménage multi-usages)DHP 1 : ENTRETIEN
Nettoyant ménage multi-usages
Écotoxicité : quel est le VCD* (Volume Critique de Dilution) du produit ? - UniqueNettoyant universel non dilué : VCD ? 6500L Nettoyant universel prêt à l'emploi : VCD ? 200000L Nettoyant pour cuisine non dilué : VCD ? 10500L Nettoyant pour cuisine prêt à l'emploi : VCD ? 400000L Nettoyant pour vitres non dilué : VCD ? 10500L Nettoyant pour vitres prêt à l'emploi : VCD ? 30000L
Non
Nettoyant universel non dilué : VCD ? 10500L Nettoyant universel prêt à l'emploi : VCD ? 350000L Nettoyant pour cuisine non dilué : VCD ? 20000L Nettoyant pour cuisine prêt à l'emploi : VCD ? 500000L Nettoyant pour vitres non dilué : VCD ? 14000L Nettoyant pour vitres prêt à l'emploi : VCD ? 40000L
Non
Nettoyant universel non dilué : VCD ? 14000L Nettoyant universel prêt à l'emploi : VCD ? 520000L Nettoyant pour cuisine non dilué : VCD ? 30000L Nettoyant pour cuisine prêt à l'emploi : VCD ? 600000L Nettoyant pour vitres non dilué : VCD ? 18000L Nettoyant pour vitres prêt à l'emploi : VCD ? 48000L
Non
Nettoyant universel non dilué : VCD ? 18000L Nettoyant universel prêt à l'emploi : VCD ? 600000L Nettoyant pour cuisine non dilué : VCD ? 45000L Nettoyant pour cuisine prêt à l'emploi : VCD ? 700000L Nettoyant pour vitres non dilué : VCD ? 20000L Nettoyant pour vitres prêt à l'emploi : VCD ? 60000L
Non
Nettoyant universel non dilué : VCD ? 22000L Nettoyant universel prêt à l'emploi : VCD ? 700000L Nettoyant pour cuisine non dilué : VCD ? 60000L Nettoyant pour cuisine prêt à l'emploi : VCD ? 800000L Nettoyant pour vitres non dilué : VCD ? 22000L Nettoyant pour vitres prêt à l'emploi : VCD ? 75000L
Non
Nettoyant universel non dilué : VCD > 22000L Nettoyant universel prêt à l'emploi : VCD > 700000L Nettoyant pour cuisine non dilué : VCD > 60000L Nettoyant pour cuisine prêt à l'emploi : VCD > 800000L Nettoyant pour vitres non dilué : VCD > 22000L Nettoyant pour vitres prêt à l'emploi : VCD > 75000L
Non
Ne sait pas
Non
///
Persistance : biodégradabilité des ingrédients de formule (1 nettoyant ménage multi-usages)DHP 1 : ENTRETIEN
Nettoyant ménage multi-usages
Écotoxicité : les ingrédients de la formule sont-ils performants en matière de biodégradabilité ? - UniqueLes substances organiques présentes dans la formule sont TOUTES biodégradables : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" ET "Y" pour la biodégradabilité "Anaerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list* ET Nettoyant universel non dilué : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.10 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.10 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant universel prêt à l'emploi : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 2 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 2 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant pour cuisine non dilué : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.10 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.10 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant pour cuisine prêt à l'emploi : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 2 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 2 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant pour vitres non dilué : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.10 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.10 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant pour vitres prêt à l'emploi : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.7 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.7 g/L de solution de nettoyage"
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list* ET Nettoyant universel non dilué : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.20 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.50 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant universel prêt à l'emploi : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 3 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 55 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant pour cuisine non dilué : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.20 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.50 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant pour cuisine prêt à l'emploi : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 5 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 35 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant pour vitres non dilué : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 0.20 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 0.50 g/L de solution de nettoyage" Nettoyant pour vitres prêt à l'emploi : "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 2.0 g/L de solution de nettoyage Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 20 g/L de solution de nettoyage"
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont EN PARTIE biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" ou "I" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Présence dans la formule de tensioactifs non biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "P" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Ne sait pas
Non
///
Persistance : impacts des dérivés phosphorés sur l'eutrophisation (1 nettoyant ménage multi-usages)DHP 1 : ENTRETIEN
Nettoyant ménage multi-usages
Eutrophisation : quelle est la teneur de phosphore* et de ses dérivés contenus dans la formule ? - UniqueAbsence de phosphore élémentaire dans la formule
Non
Absence de phosphates dans la formule ET Pour les nettoyants universels : teneur en phosphore élémentaire ? 0.02 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour cuisine : teneur en phosphore élémentaire ? 1.00 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour vitres : teneur en phosphore élémentaire ? 0.00 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage
Non
Absence de phosphates dans la formule OU Pour les nettoyants universels : teneur en phosphore élémentaire ? 0.02 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour cuisine : teneur en phosphore élémentaire ? 1.00 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour vitres : teneur en phosphore élémentaire ? 0.00 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage
Non
Présence de phosphates dans la formule OU Pour les nettoyants universels : teneur en phosphore élémentaire > 0.02 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour cuisine : teneur en phosphore élémentaire > 1.00 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour vitres : teneur en phosphore élémentaire > 0.00 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage
Non
Ne sait pas
Non
/////
Emissions de COV : présence de COV dans la formule (1 nettoyant ménage multi-usages)DHP 1 : ENTRETIEN
Nettoyant ménage multi-usages
Émissions de COV : quelle est la teneur en COV* dans la formule ? - UniqueLa formule ne contient pas de COV (à l'exception de l'éthanol et l'isopropanol)
Non
Pour les nettoyants universels : teneur en COV ? 30 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour cuisine : teneur en COV ? 60 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour vitres : teneur en COV ? 100 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage
Non
Pour les nettoyants universels : teneur en COV ? 90 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour cuisine : teneur en COV ? 180 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour vitres : teneur en COV ? 300 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage
Non
Pour les nettoyants universels : teneur en COV > 90 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour cuisine : teneur en COV > 180 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage Pour les nettoyants pour vitres : teneur en COV > 300 g/L de produit prêt à l'emploi ou de solution de nettoyage
Non
Ne sait pas
Non
/////
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 nettoyant pour lave vaisselle)DHP 1 : ENTRETIEN
Nettoyant pour lave vaisselle
Écotoxicité : quel est le VCD* (Volume Critique de Dilution) du produit ? - UniqueVCD ? 3000L
Non
VCD ? 30000L
Non
VCD ? 100000L
Non
VCD > 100000L
Non
Ne sait pas
Non
/////
Densité en élevage (1 ovo-produit)VOLAILLE
Ovo-produits
Densité en élevage : quelle est la densité de poules pondeuses au m2 dans les bâtiments? - Unique4,4 poules/m2
Non
5 poules/m2
Non
6 poules/m2
Non
supérieur ou égal à 9 poules/m2
Non
supérieur ou égal à 13 poules/m2
Non
Ne sait pas
Non
////
Accès à la lumière (1 ovo-produit)VOLAILLE
Ovo-produits
Accès à la lumière naturelle : quel accès à la lumière naturelle ont les animaux? - UniqueLes animaux sont élevés avec un accès à l'extérieur
Non
Les animaux sont élevés dans des bâtiments avec de la lumière naturelle qui peut être complétée avec de la lumière artificielle ET avec une phase d’obscurité continue d'au moins 10h par journée en hiver et 8h en été
Non
Les animaux sont élevés dans des bâtiments avec de la lumière naturelle qui peut être complétée avec de la lumière artificielle ET avec une phase d’obscurité continue comprise entre 8h et 10h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue d'au moins 10h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue comprise entre 8h et 10h par journée
Non
Ne sait pas
Non
////
Enrichissements sur le lieu d'élevage (1 ovo-produit)VOLAILLE
Ovo-produits
Enrichissements sur le lieu d'élevage : quels enrichissements sont apportés au milieu des poules pondeuses? - MultipleArbres et/ou buissons, plantes cultures (ex. diverses formes de choux) en cas d'accès à l'extérieur
Non
Abris artificiels en cas d'accès à l'extérieur
Non
Nids en intérieur
Non
Perchoirs en intérieur
Non
Bains de sables en intérieur
Non
Objets à picorer en intérieur
Non
Aucune démarche de ce type
Non
///
Reproduction : devenir des poussins mâles dans les couvoirs (1 ovo-produit)VOLAILLE
Ovo-produits
Reproduction : les poules pondeuses sont-elles issues de couvoirs dans lesquels les poussins males sont tués dès les 1ers jours de vie? - UniqueNon, systèmes alternatifs mis en place (tri par scan des œufs, souche mixte (poulet de chair-pondeuse...)
Non
Oui mais systèmes alternatifs en phase de tests et/ou de réflexion
Non
Oui
Non
Ne sait pas
Non
//////
Mutilation : désonglage (n volailles)VOLAILLE
Canard gavé
Dinde
Ovo-produits
Poulet
Désonglage : quel dispositif est mis en place pour réduire la taille des griffes des volailles? - UniqueDésonglage interdit ET mise en place d'un dispositif d'usure des griffes
Non
Désonglage par section des ongles dans leur partie cornée libre autorisé SI NECESSAIRE mais dispositif d'usure des griffes en place
Non
Désonglage par section des ongles dans leur partie cornée libre autorisé
Non
Ne sait pas
Non
//////
Mutilation : désailage (n volailles)VOLAILLE
Canard gavé
Dinde
Ovo-produits
Poulet
Mutilation désailage : quel dispositif est mis en place pour réduire la capacité de vol des volailles? - UniqueAucune intervention n'est pratiquée
Non
Les rémiges d'une seule aile peuvent être rognées par un opérateur qualifié ou sous son contrôle
Non
Ne sait pas
Non
///////
Abattoir : temps de transport vers l'abattoir des poules de réforme (1 ovo-produit)VOLAILLE
Ovo-produits
Transport vers l'abattoir : pendant combien de temps consécutif les poules de réformes (anciennes pondeuses) sont-elles transportées vers l'abattoir, à compter du chargement et jusqu'au déchargement? - UniqueMaximum 2 heures
Non
Maximum 4 heures
Non
Maximum 8 heures
Non
Maximum 12 heures
Non
Maximum 24 heures
Non
Plus de 24h
Non
Ne sait pas
Non
///
Accès à l'extérieur et type de sol (1 ovo-produit)VOLAILLE
Ovo-produits
Conditions d'élevage : dans quelles conditions sont élevées les poules pondeuses? - UniqueElevage en liberté avec abri de protection
Non
Elevage avec accès au plein air (parcours)
Non
Accès à un jardin d'hiver (surface couverte et accolée au bâtiment principal, close sur 3 côtés et accessible dans les mêmes conditions que le bâtiment) ET litière végétale en bâtiment
Non
Elevage au sol en bâtiment (pas d'accès extérieur)
Non
Elevage en cage en bâtiment (pas d'accès extérieur)
Non
Ne sait pas
Non
////
Précarité des producteurs (n volailles)VOLAILLE
Dinde
Ovo-produits
Poulet
Précarité : quel type de contrat est établi entre l'éleveur et son partenaire commercial ? - MultipleMise en place de contrats avec les éleveurs
Non
En plus de la réponse précédente, il s'agit d'un contrat coopératif ou d'intégration à façon (dans ce cas cocher les deux réponses)
Non
Engagement sur un prix minimum garanti au producteur, indépendamment du cours du produit
Non
Participation des producteurs aux processus de décision (gouvernance)
Non
Programmes d'aide et formation des producteurs aux méthodes durables et efficaces, visant à améliorer la productivité de leur activité
Non
Primes ou aides financières pour le développement économique et social durable des producteurs et de leurs communautés (amélioration de leurs conditions de vie ou de travail, de leur autonomie...)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
//
Densité en élevage (1 porc)PORC
Porc
Densité en élevage : quelle est la surface au sol par porc charcutier en phase d'engraissement dans les bâtiments? - UniquePlus de 1,3 m2/ porc
Non
Entre 0,8 m2/porc et 1,3 m2/ porc
Non
Entre 0,65 m2/porc et 0,8 m2/ porc
Non
Moins de 0,65 m2/ porc
Non
Ne sait pas
Non
/////
Accès à la lumière (1 porc)PORC
Porc
Accès à la lumière naturelle : quel accès à la lumière naturelle ont les animaux? - UniqueLes animaux sont élevés en liberté ou avec accès à l'extérieur
Non
Les animaux sont élevés dans des bâtiments permettant l'accès à une lumière naturelle qui peut être complétée artificiellement
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel
Non
Ne sait pas
Non
//////
Enrichissements sur le lieu d'élevage (1 porc)PORC
Porc
Milieu adapté permettant des comportements naturels : à quels types de matériaux manipulables les porcs ont-ils accès dans les bâtiments d'engraissement et dans les bâtiments de mise bas ? - MultipleA de la paille ou ballot de paille
Non
A de la sciure
Non
A des matériaux non organiques (ex: chaine)
Non
A des copeaux de bois
Non
A des matériaux de nidification pour la truie (ex. paille, sable ou branchages)
Non
Ne sait pas
Non
////
Maladies/ problèmes de santé : état sanitaire (1 porc)PORC
Porc
Etat sanitaire : l'élevage a-t-il mis en place un suivi de l'état sanitaire des animaux? - UniqueOui, mise en place d'indicateurs réguliers permettant de suivre et prévenir les blessures ainsi que les maladies ET audits externes sur des normes minimales de bien-être animal.
Non
Oui, mise en place d'indicateurs réguliers permettant de suivre et prévenir les blessures ainsi que les maladies SANS audits externes sur des normes minimales de bien-être animal.
Non
Oui, mise en place d'indicateurs réguliers permettant de suivre le taux de mortalité
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Accès à l'eau potable (1 porc)PORC
Porc
Accès à l'eau potable : quel accès à l'eau potable ont les animaux? - UniqueLes porcs âgés de plus de deux semaines doivent avoir un accès permanent à de l'eau fraîche en quantité suffisante, avec pilotage de la qualité sanitaire de l’eau mise à disposition des animaux
Non
Les porcs ont une alimentation liquide sous forme de soupe sans accès permanent à l'eau potable
Non
Ne sait pas
Non
///////
Reproduction : contention des truies (1 porc)PORC
Porc
Reproduction des truies : comment sont gérées les truies en maternité (période de mise bas et d'allaitement)? - UniqueAucune contention des truies lors de la mise bas et pendant l'allaitement
Non
Les truies sont dans des cases de mise bas non attachées (système alternatif à la cage de mise-bas conventionnelle) où elles peuvent exprimer des comportements naturels et se retourner sur elles-mêmes
Non
Contention des truies pendant 2 jours maximum suite à la mise bas
Non
Contention des truies pendant 4 jours maximum suite à la mise bas
Non
Contention en verraterie dès 4 semaines après l'insémination
Non
Ne sait pas
Non
////
Alimentation : sevrage des porcelets (1 porc)PORC
Porc
Sevrage : à quel âge les porcelets sont-ils sevrés? - UniqueAu minimum à 60 jours
Non
Au minimum à 40 jours
Non
au minimum à 35 jours
Non
au minimum à 28 jours
Non
au minimum à 21 jours
Non
Ne sait pas
Non
////
Reproduction : utilisation d'hormones pour les truies (1 porc)PORC
Porc
Hormones de synchronisation et/ou de mise bas : quelles sont les dispositions mises en œuvre par les producteurs/ fournisseurs ? - UniqueInterdiction des hormones de synchronisation et de mise bas
Non
Pas d'interdiction mais hormones uniquement d'origine Europe
Non
Pas d'interdiction et pas d'information sur l'origine des hormones
Non
Ne sait pas
Non
//////
Mutilation : castration (1 porc)PORC
Porc
Castration : une castration est-elle réalisée sur les porcelets, et si oui, de quelle manière est-elle mise en œuvre ? - UniqueAucune castration réalisée : élevage de mâle entier
Non
Castration chirurgicale avec prise en charge de la douleur (anesthésie ET analgésie*) ET réalisée par une personne compétente et habilitée
Non
Immuno-castration (Improvac ou équivalent)
Non
Castration chirurgicale avec prise en charge de la douleur (anesthésie OU analgésie*) ET réalisée par une personne compétente et habilitée
Non
Castration chirurgicale sans prise en charge de la douleur ET réalisée par une personne compétente et habilitée
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Mutilation : coupe ou meulage des coins (1 porc)PORC
Porc
Réduction des coins* : des interventions sont-elles réalisées sur les coins des porcelets ? - UniqueNon, aucune intervention sur les coins
Non
Coupe partielle** OU meulage dans les 48h après la naissance ou dans les 7 premiers jours de vie par une personne compétente AVEC prise en charge de la douleur : anesthésie ET analgésie***
Non
Coupe partielle** OU meulage dans les 48h après la naissance ou dans les 7 premiers jours de vie par une personne compétente AVEC prise en charge de la douleur : anesthésie OU analgésie***
Non
Coupe partielle OU meulage dans les 48h après la naissance ou dans les 7 premiers jours de vie par une personne compétente SANS prise en charge de la douleur
Non
Coupe totale**** dans les 48h après la naissance ou dans les 7 premiers jours de vie par une personne compétente SANS prise en charge de la douleur
Non
Ne sait pas
Non
////
Mutilation : caudectomie (1 porc)PORC
Porc
Caudectomie* : quelles mesures sont prises pour prévenir les morsures de la queue entre porcs? - UniqueLa mise en place de mesures (milieu riche,...) et d'un suivi du comportement de l'animal permettent de limiter le risque de morsures de queue et ainsi éviter la caudectomie
Non
Coupe de la queue dans les 24h après la naissance du porcelet (avec dérogation) réalisée par une personne compétente et habilitée AVEC prise en charge de la douleur : anesthésie ET analgésie**
Non
Coupe de la queue réalisée entre 2 et 4 jours après la naissance du porcelet (avec dérogation) réalisée par une personne compétente et habilitée AVEC prise en charge de la douleur : anesthésie ET analgésie**
Non
Coupe de la queue réalisée entre 2 et 4 jours après la naissance du porcelet (avec dérogation) réalisée par une personne compétente et habilitée SANS prise en charge de la douleur
Non
Coupe de la queue dans les 24h après la naissance du porcelet (avec dérogation) réalisée par une personne compétente et habilitée SANS prise en charge de la douleur
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Abattoir : temps de transport vers l'abattoir (1 porc)PORC
Porc
Transport vers l'abattoir : pendant combien de temps consécutif les porcs charcutiers sont ils transportés vers l'abattoir? - UniqueMaximum 4 heures
Non
Maximum 6 heures
Non
Maximum 8 heures
Non
Maximum 24 heures
Non
Plus de 24 heures
Non
Ne sait pas
Non
////
Abattoir : pratiques à l'abattoir (1 porc)PORC
Porc
Abattage : comment l'abattage est-il réalisé? - UniqueMise en place d'un environnement calme et suffisamment éclairé avant l'abattage avec étourdissement électrique ET vérification de perte de conscience
Non
Mise en place d'un environnement calme et suffisamment éclairé avant l'abattage avec étourdissement gaz ET vérification de perte de conscience
Non
Abattage avec étourdissement électrique ET vérification de perte de conscience
Non
Abattage avec étourdissement au gaz (CO2 généralement) avec vérification de perte de conscience
Non
Abattage avec étourdissement électrique sans vérification de perte de conscience
Non
Abattage avec étourdissement au gaz (CO2 généralement) sans vérification de perte de conscience
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
//
Nuisances olfactives (1 porc)PORC
Porc
Nuisances au voisinage : quelle(s) mesure(s) sont mises en place pour améliorer l'acceptation des élevages par les riverains? - UniqueMise en place de mesures réduisant les nuisances (évacuation fréquente du lisier, couverture des fosses, enfouissement direct lors de l'épandage des effluents, laveurs d'air...) ET efforts d'intégration paysagère (haies...) ET implication des parties prenantes, en allant au-delà de la réglementation nationale ou locale en vigueur
Non
Simple respect de la réglementation nationale ou locale en vigueur
Non
Mise en place de mesures réduisant les nuisances (évacuation fréquente du lisier, couverture des fosses, Enfouissement direct lors de l'épandage des effluents, laveurs d'air...)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Accès à l'extérieur et type de sol (1 porc)PORC
Porc
Conditions d'élevage : dans quelles conditions sont élevés les porcs charcutiers? - UniqueElevage de porcs en liberté
Non
Elevage en bâtiment sur litière avec accès extérieur (courette), y compris lors de l'étape de mise-bas / naissance
Non
Elevage en bâtiment sur litière avec accès extérieur (courette), en dehors de l'étape de mise-bas / naissance
Non
Elevage en bâtiment sur litière sans accès extérieur
Non
Elevage en bâtiment sur caillebottis sans accès extérieur
Non
Ne sait pas
Non
////
Densité en élevage (1 poulet)VOLAILLE
Poulet
Densité en élevage : quelle est la densité des poulets (kg de poids vif/m2) en phase finale d'engraissement jusqu'à l'âge minimum d'abattage dans les installations fixes (bâtiment + surface couverte accolée au bâtiment) ? - UniqueInférieure à 21 kg de poids vif/m2
Non
Entre 21 kg (inclus) et 25 kg (non inclus) de poids vif/m2
Non
Entre 25 kg (inclus) et 30 kg (non inclus) de poids vif/m2
Non
Entre 30 kg (inclus) et 33 kg (inclus) de poids vif/m2
Non
Supérieure à 33 kg de poids vif/m2
Non
Ne sait pas
Non
////
Accès à la lumière (1 poulet)VOLAILLE
Poulet
Accès à la lumière naturelle : quel accès à la lumière naturelle ont les animaux? - UniqueLes animaux sont élevés avec un accès à l'extérieur
Non
Les animaux sont élevés dans des bâtiments avec de la lumière naturelle qui peut-être complétée avec de la lumière artificielle ET avec une phase d’obscurité continue d'au moins 10h par journée en hiver et 7h en été
Non
Les animaux sont élevés dans des bâtiments avec de la lumière naturelle qui peut être complétée avec de la lumière artificielle ET avec une phase d’obscurité continue comprise entre 8h et 10h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue d'au moins 10h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue comprise entre 8h et 10h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue comprise entre 6h et 8h par journée
Non
Les animaux sont élevés sous éclairage artificiel avec une phase d’obscurité continue de moins de 6h par journée
Non
Ne sait pas
Non
//
Enrichissements sur le lieu d'élevage (1 poulet)VOLAILLE
Poulet
Enrichissements sur le lieu d'élevage : quels enrichissements sont apportés au milieu de vie des poulets? - MultipleArbres et/ou buissons, plantes cultures (ex. diverses formes de choux) en cas d'accès à l'extérieur
Non
Abris artificiels en cas d'accès à l'extérieur
Non
Ballots de paille en intérieur
Non
Perchoirs en intérieur
Non
Objets à piquer en intérieur
Non
Autres enrichissements
Non
Aucune démarche de ce type
Non
///
Rythme de croissance (1 poulet)VOLAILLE
Poulet
État sanitaire : quelle race/souche de poulet de chair est privilégiée pour l'élevage? - UniqueSouche / race rustique ou locale
Non
Souche / race à croissance intermédiaire
Non
Souche / race à croissance rapide
Non
Ne sait pas
Non
//////
Maladies/ problèmes de santé : état sanitaire des poulets (1 poulet)VOLAILLE
Poulet
Etat sanitaire : l'élevage a-t-il mis en place un suivi de l'état sanitaire des animaux? - UniqueOui, mise en place d'indicateurs de suivis réguliers sur les blessures, maladies et le taux de mortalité* AVEC objectifs de réduction ET audits externes sur des normes minimales de bien-être animal
Non
Oui, mise en place d'indicateurs de suivis réguliers sur les blessures, maladies et le taux de mortalité* SANS audits externes sur des normes minimales de bien-être animal
Non
Oui, mise en place d'indicateur de suivi régulier sur le taux de mortalité* ET consultation vétérinaire si la mortalité atteint plus de 5% en élevage claustré et plus 7% en élevage avec accès à l'extérieur
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Mutilation : écretage / décarongulage (n volailles)VOLAILLE
Poulet
/ - Unique///////////
Abattoir : temps de transport vers l'abattoir (1 poulet)VOLAILLE
Poulet
Transport vers l'abattoir : pendant combien de temps consécutif les volailles sont-elles transportées vers l'abattoir, à compter du chargement et jusqu'au déchargement ? - UniqueMaximum 2 heures
Non
Maximum 4 heures
Non
Maximum 8 heures
Non
Maximum 12 heures
Non
Maximum 24 heures
Non
Plus de 24h
Non
Ne sait pas
Non
///
Abattoir : chargement (1 poulet)VOLAILLE
Poulet
Chargement : de quelles façons sont manipulés les poulets pour le chargement vers l'abattage? - MultipleBonnes pratiques de capture des volailles incluant l’une des 3 méthodes suivantes : -Capture mécanique avec une machine adaptée au gabarit et à l’espèce de l’animal -Capture manuelle à la verticale en soutenant le corps et les ailes et en maintenant les deux pattes -Capture manuelle avec prise en main au niveau des tarses avec un maximum de trois poulets dans chaque main
Non
Personnel formé aux bonnes pratiques de ramassage et sensibilisé au respect de l'animal
Non
Mise à jeun <= 5 heures
Non
Abreuvement possible jusqu’à la collecte
Non
Collecte réalisé dans un environnement permettant de diminuer le stress de l'animal (lumière tamisée, ...)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Accès à l'extérieur et type de sol (1 poulet)VOLAILLE
Poulet
Conditions d'élevage : dans quelles conditions sont élevés les poulets? - UniqueElevage en liberté avec abri de protection OU élevage avec accès au plein air AVEC parcours arboré
Non
Elevage avec accès au plein air SANS parcours arboré
Non
Accès à un jardin d'hiver (surface couverte et accolée au bâtiment principal, close sur 3 côtés et accessible dans les mêmes conditions que le bâtiment) ET litière végétale en bâtiment
Non
Elevage au sol en bâtiment (pas d'accès extérieur)
Non
Elevage en cage en bâtiment (pas d'accès extérieur)
Non
Ne sait pas
Non
////
Conditions de travail pour les ouvriers de la filière sel (n sel régénérant, produit vaisselle machine multi-fonction)DHP 1 : ENTRETIEN
Produit vaisselle machine multi-fonction
Sel régénérant pour lave vaisselle
Conditions de travail pour secteurs à risques : le fournisseur maîtrise t-il les risques liés aux étapes d'extraction et de raffinage du sel ? - MultipleLe pays d'origine d'extraction et raffinage du sel est connu
Non
Le fournisseur de sel fourni des garanties vérifiées sur le respect des droits humains et les conditions de travail respectant l'OIT au process de raffinage
Non
Le fournisseur de sel fourni des garanties vérifiées sur le respect des droits humains et les conditions de travail respectant l'OIT au process d'extraction
Non
Le fournisseur de sel fourni des garanties vérifiées sur le respect des droits humains des communautés locales du procédé d'extraction (minière ou marine)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 produit vaisselle machine multi-fonction)DHP 1 : ENTRETIEN
Produit vaisselle machine multi-fonction
Écotoxicité : quel est le VCD* (Volume Critique de Dilution) du produit ? - UniqueVCD ? 25000L
Non
VCD ? 27000L
Non
VCD ? 30000L
Non
VCD ? 38000L
Non
VCD ? 45000L
Non
VCD > 45000L
Non
Ne sait pas
Non
///
Ecotoxicité aquatique : répercutions des additifs sur la vie aquatique (n sel régénérant pour lave vaisselle, produit vaisselle machine multi-fonction)DHP 1 : ENTRETIEN
Sel régénérant pour lave vaisselle
Produit vaisselle machine multi-fonction
Écotoxicité : la formule contient-elle des additifs ? - MultipleAbsence d'agent anti-mottant E535 (ferrocyanure de sodium)
Non
Absence d'agent anti-mottant E536 (ferrocyanure de potassium)
Non
Absence d'additifs (autres que E535 et E536)
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Ecotoxicité aquatique : impacts des métaux lourds (n sel régénérant pour lave vaisselle, produit vaisselle machine multi-fonction)DHP 1 : ENTRETIEN
Produit vaisselle machine multi-fonction
Sel régénérant pour lave vaisselle
Écotoxicité : quelle est la teneur en métaux lourds dans la formule ? - UniqueLes métaux lourds suivants sont TOUS non présents ou à une teneur maximale de : Arsenic (As) ? 13 mg/kg Cadmium (Cd) ? 1,3 mg/kg Chrome (Cr) ? 13 mg/kg Mercure (Hg) ? 0,26 mg/kg Nickel (Ni) ? 13 mg/kg Plomb (Pb) ? 13 mg/kg Antimoine (Sb) ? 2,6 mg/kg Sélénium (Se) ? 2,6 mg/kg
Non
Un ou plusieurs des métaux lourds suivants ne respectent pas les teneurs maximales ci-dessous : Arsenic (As) ? 13 mg/kg Cadmium (Cd) ? 1,3 mg/kg Chrome (Cr) ? 13 mg/kg Mercure (Hg) ? 0,26 mg/kg Nickel (Ni) ? 13 mg/kg Plomb (Pb) ? 13 mg/kg Antimoine (Sb) ? 2,6 mg/kg Sélénium (Se) ? 2,6 mg/kg
Non
Ne sait pas
Non
///////
Persistance : biodégradabilité des ingrédients de formule (n produits vaisselle machine)DHP 1 : ENTRETIEN
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Écotoxicité : les ingrédients de la formule sont-ils performants en matière de biodégradabilité ? - UniqueLes substances organiques présentes dans la formule sont TOUTES biodégradables : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" ET "Y" pour la biodégradabilité "Anaerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list* ET "Teneur en substances organiques non facilement biodégradables en aérobiose ? 1 g/cycle de lavage" ET "Teneur en substances organiques non biodégradables en anaérobiose ? 3 g/cycle de lavage"
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont facilement biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
TOUS les tensioactifs présents dans la formule sont EN PARTIE biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "R" ou "I" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Présence dans la formule de tensioactifs non biodégradables en aérobiose : dans la section "Dégradation"- annotées "P" pour la biodégradabilité "Aerobic" de la DID list*
Non
Ne sait pas
Non
////
Persistance : impacts des dérivés phosphorés sur l'eutrophisation (n produits vaisselle machine)DHP 1 : ENTRETIEN
Produit vaisselle machine multi-fonction
Produit vaisselle machine
Eutrophisation : quelle est la teneur de phosphore* et de ses dérivés contenus dans la formule ? - UniqueAbsence de phosphore élémentaire dans la formule
Non
Absence de phosphates dans la formule ET Teneur en phosphore élémentaire ? 0.2g/cycle de lavage
Non
Absence de phosphates dans la formule OU Teneur en phosphore élémentaire ? 0.2g/cycle de lavage
Non
Présence de phosphates dans la formule OU Teneur en phosphore élémentaire ? 0.3g/cycle de lavage
Non
Ne sait pas
Non
/////
Concentration de formule (1 produit vaisselle machine multi-fonction)DHP 1 : ENTRETIEN
Produit vaisselle machine multi-fonction
Concentration de formule : quelle est la dose de référence du produit pour un cycle de lavage ? - Unique? 20g/cycle de lavage
Non
? 21g/cycle de lavage
Non
? 22g/cycle de lavage
Non
? 25g/cycle de lavage
Non
? 28g/cycle de lavage
Non
> 28g/cycle de lavage
Non
Ne sait pas
Non
///
Pollution des sols : méthode d'extraction du sel gemme (n sel régénérant pour lave vaisselle, produit vaisselle machine multi-fonction)DHP 1 : ENTRETIEN
Produit vaisselle machine multi-fonction
Sel régénérant pour lave vaisselle
Pollution des sols : les méthodes d'extraction et de raffinage du sel sont-elles respectueuses de l'environnement ? - MultipleL'extraction n'a pas été réalisée par voie minière
Non
L'extraction n'a pas été réalisée par la technique des chambres et piliers abandonnés
Non
Le raffinage du sel a été réalisé uniquement à l'aide des procédés suivants : Absorption/adsorption Décoloration, désodorisation Broyage Centrifugation Décantation Dessiccation - séchage Déterpénation à la vapeur d'eau Distillation (solvants autorisés : eau, CO2, solvants d'origine naturelle) Extraction (solvants d'origine naturelle) Filtration Lyophilisation Mélange Pression Stérilisation par chauffage Stérilisation par gaz (ceux autorisés en AB : O2, N2, Ar, He, O3 et scCO2) Stérilisation UV, IR et micro-ondes Tamisage Calcination, carbonisation Condensation/addition Électrolyse Hydratation Hydrolyse Neutralisation Oxydation/réduction Torréfaction
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
/////
Ecotoxicité aquatique : répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 produit vaisselle machine)DHP 1 : ENTRETIEN
Produit vaisselle machine
Écotoxicité : quel est le VCD* (Volume Critique de Dilution) du produit ? - UniqueVCD ? 20000L
Non
VCD ? 22500L
Non
VCD ? 25000L
Non
VCD ? 28000L
Non
VCD ? 33000L
Non
VCD > 33000L
Non
Ne sait pas
Non
///
Concentration de formule (1 produit vaisselle machine)DHP 1 : ENTRETIEN
Produit vaisselle machine
Concentration de formule : quelle est la dose de référence du produit pour un cycle de lavage ? - Unique? 18g/cycle de lavage
Non
? 19g/cycle de lavage
Non
? 20g/cycle de lavage
Non
? 22g/cycle de lavage
Non
> 22g/cycle de lavage
Non
Ne sait pas
Non
////
BEA : privation de nourriture en vue de l'abattage (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Privation de nourriture : quelle est la durée de privation de nourriture des poissons avant abattage ? - UniquePrivation de nourriture entre 24 et 72 heures avant abattage (sauf indication contraire du vétérinaire pour des raisons de bien-être animal)
Non
Privation de nourriture d'une durée de maximum 6 jours avant abattage
Non
Privation de nourriture d'une durée de maximum 10 jours avant abattage
Oui
Privation de nourriture : < 24 heures avant abattage OU > 10 jours avant abattage
Non
Ne sait pas
Non
/////
BEA : transport des poissons (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Transpsort des poissons : quelles sont les conditions de transport vers l'abattage ? - UniquePas de transport des poissons entre la zone d'élevage et la zone d'abattage/transformation : étapes assurées sur site
Non
La durée de transport des poissons n'excède pas 10h ET la densité au transport est < 200kg/m3
Non
La durée de transport des poissons n'excède pas 10h
Non
Densité au transport < 200kg/m3
Non
Ne sait pas
Non
Pas de démarche de ce type
Non
////
BEA : chargement et déchargement des poissons (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Chargement et déchargement : quelles sont les conditions de transfert vers l'abattage ? - UniqueTransfert par pompes
Non
Combinaison de transfert par pompes et filets à senne
Non
Utilisation de filets à senne
Non
Ne sait pas
Non
Pas de démarche de ce type
Non
/////
BEA : souffrance lors de l'abattage (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Abattage : quelles sont les méthodes utilisées afin de réduire la souffrance de l'animal lors de l'étape d'abattage ? - UniqueChoc sur la tête automatisé des poissons avant saignée
Non
Étourdissement électrique des poissons avant saignée
Non
Choc manuel avant saignée
Oui
Choc thermique par eau glacée, asphyxie à l'air ou gazage au dioxyde de carbone, avant saignée OU saignée sans étourdissement préalable
Non
Ne sait pas
Non
/////
BEA : densité en élevage (1 saumon élevage)AQUACULTURE
Saumon (élevage)
Densité en élevage : quelle est la densité d'enclos maximale en phase de grossissement sur l'ensemble des élevages* ? - UniqueDensité d'enclos comprise entre 10 et 20 kg/m3
Non
Densité d'enclos maximale inférieure à 10 kg/m3
Non
Densité d'enclos comprise entre 10 et 50 kg/m3
Non
Densité d'au moins un enclos supérieure à 50 kg/m3
Non
Ne sait pas
Non
/////
Utilisation de médicaments vétérinaires : poux de mer (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Utilisation de médicaments vétérinaires : quels sont les moyens de lutte contre les poux de mer en élevage ? - UniqueNon concerné par le pou de mer : aucune action contre le pou de mer
Non
Méthodes de lutte alternatives aux médicaments : combinaison de pièges, coquillages filtreurs et poissons nettoyeurs à proximité des fermes aquacoles
Non
Combinaisons de méthodes alternatives et de méthodes médicamenteuses, avec pour objectif de réduire la fréquence et le besoin en traitements médicamenteux, AVEC engagement de ne pas utiliser de diflubenzuron pour le traitement des poux de mer
Non
Combinaisons de méthodes alternatives et de méthodes médicamenteuses, avec pour objectif de réduire la fréquence et le besoin en traitements médicamenteux, SANS engagement sur la non-utilisation de diflubenzuron pour le traitement des poux de mer
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
////
Utilisation de médicaments vétérinaires : général (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Utilisation de médicaments vétérinaires : de quelle façon l'élevage a-t-il recours aux traitements médicamenteux ? - MultipleSuivi régulier par un vétérinaire (1 fois par an minimum) et par un responsable santé des poissons (tous les mois au minimum)
Non
Un plan de gestion de la santé des poissons (VHP, Veterinary Health Plan) est en place sur le site
Non
Démarche interne de réduction de l'utilisation de médicaments vétérinaires incluant au moins une de ces initiatives : - limitation du nombre de traitements et suivi des produits utilisés - suivi de résidus - pas de traitement antimicrobien en prophylaxie - vaccination
Non
Communication et transparence sur les médicaments utilisés dans l'élevage
Non
Ne sait pas
Non
/////
Alimentation des poissons : pression sur les stocks halieutiques (1 saumon élevage)AQUACULTURE
Saumon (élevage)
Alimentation des poissons : l'alimentation vise-t-elle un objectif de réduction des pressions sur les ressources biotiques marines ? - MultipleRatio fish IN : fish OUT ou "Forage Fish Dependency Ratio for Fishmeal" (FFDRm)* : <1,5 par an
Non
Approvisionnement en protéines animales auprès de pêcheries durables (se référer à la liste fournie**)
Non
Substitution partielle de l'alimentation d'origine animale par des protéines végétales ou farines d'insectes, part >30%
Non
Substitution partielle de l'alimentation d'origine animale par des protéines végétales ou farines d'insectes, part < 30% ou non quantifiée
Non
Alimentation monitorée (enregistrement et distribution mécanisée en fonction du besoin enregistré)
Non
Ne sait pas
Non
////
Dégradation des fonds marins : accumulation de sédiments et envasement (1 saumon élevage)AQUACULTURE
Saumon (élevage)
Dégradation des fonds marins : quelles mesures sont mises en place afin de préserver l'état des fonds marins ? - MultiplePrésence de coquillages filtreurs et/ou macro-algues sous, ou à proximité, des sites d'élevage dans le but de réguler les déchets organiques et inorganiques des sites d'élevage
Non
Mesures de récupération des résidus (exemple : élevage équipé de filtres récupérateurs) ET Élimination régulière* des dépôts organiques avec traitement adéquat (exemple : réutilisation comme engrais pour l'agriculture)
Non
Temps de régénération suffisant des fonds marins sous les élevages après chaque récolte ET Mesure de l'état du sol avant chaque relance d'un cycle d'élevage
Non
Suivi régulier de l'état des sédiments sous les zones d'élevage
Non
Ne sait pas
Non
/////
Impact de l'élevage sur la qualité des sols (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Qualité des sols : si l'élevage comporte des bassins en terre, quelles mesures sont mises en place afin d'assurer le maintien de la qualité du sol (écloserie et grossissement compris) ? - MultipleÉlimination régulière des dépôts organiques et traitement adéquat (exemple : réutilisation comme engrais pour l'agriculture) : ? 1 fois tous les 3 mois
Non
Mesure de protection du sol (exemple : utilisation de bâches)
Non
Temps de séchage suffisant du bassin après chaque récolte permettant un nettoyage naturel du sol (exemple : par la sauvagine ou la faune naturelle)
Non
Mesures de régénération du sol après chaque récolte : labour, cultures intermédiaires de type Salicorne
Non
Mesure de pH du sol avant chaque remise en eau : pH ? 7
Non
Ne sait pas
Non
////
Gestion des déchets de poisson : perte d'élevage et abattage (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Saumon (élevage)
Gestion des déchets d'élevage : de quelle façon sont gérés les déchets de poissons (abattage ou perte d'élevage) ? - UniqueValorisation des déchets de poisson par transformation en fertilisants biologiques, en protéines alimentaires pour les élevages aquacoles, OU valorisation par méthanisation
Non
Déchets de poissons (dont sang) transmis à une unité de traitement dédiée
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
//////
Ecotoxicité aquatique: répercutions du produit sur la vie aquatique (VCD) (1 sel régénérant)DHP 1 : ENTRETIEN
Sel régénérant pour lave vaisselle
/ - Unique///////////
Persistance : Biodégradabilité des ingrédients de formule (1 sel régénérant)DHP 1 : ENTRETIEN
Sel régénérant pour lave vaisselle
Pas de question / réponses car non retenu - Unique///////////
BEA : densité en élevage (1 truite élevage)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Densité en élevage : quelle est la densité d'enclos maximale en phase de grossissement sur l'ensemble des élevages* ? - UniqueDensité d'enclos maximale comprise entre 10 et 20 kg/m3
Non
Densité d'enclos maximale inférieure à 10 kg/m3
Non
Densité d'enclos maximale comprise entre 21 et 30 kg/m3
Non
Densité d'enclos maximale comprise entre 31 et 50 kg/m3
Non
Densité d'enclos maximale comprise entre 51 et 70 kg/m3
Non
Densité d'au moins un enclos supérieure à 70 kg/m3
Non
Ne sait pas
Non
///
BEA : qualité de l'eau dans les bassins (n aquaculture)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Qualité de l'eau des bassins : quelles sont, parmi les mesures suivantes, celles qui sont mises en place sur l'ensemble des élevages afin de garantir aux poissons une bonne qualité de l'eau dans les bassins ? - MultipleSuivi en continu du niveau d'oxygène de l'eau des bassins
Non
Maintien du niveau d'oxygène de l'eau à un seuil minimum de 60%
Non
Suivi de la température de l'eau
Non
Maintien de la température entre 4 et 16°C en entrée du site
Non
Mesure des paramètres physico-chimiques suivants : oxygène dissous, pH, azote
Non
Ne sait pas
Non
////
Alimentation des poissons : pression sur les stocks halieutiques (1 truite élevage)AQUACULTURE
Truite (élevage)
Alimentation des poissons : l'alimentation vise-t-elle un objectif de réduction des pressions sur les ressources biotiques marines ? - MultipleRatio fish IN : fish OUT ou "Forage Fish Dependency Ratio for Fishmeal" (FFDRm)* : <1,5 par an
Non
Approvisionnement en protéines animales auprès de pêcheries durables (se référer à la liste fournie**)
Non
Substitution partielle de l'alimentation d'origine animale par des protéines végétales ou farines d'insectes, part >50%
Non
Substitution partielle de l'alimentation d'origine animale par des protéines végétales ou farines d'insectes, part <50% ou non quantifiée
Non
Alimentation monitorée (enregistrement et distribution mécanisée en fonction du besoin enregistré)
Non
Ne sait pas
Non
////
Mutilation : castration (1 viande bovine, races à viande + 1 agneau)RUMINANTS
Agneau
Viande bovine (races à viande)
Castration : une castration est-elle réalisée et si oui, de quelle manière est-elle mise en œuvre ? - UniqueAucune castration réalisée
Non
La castration est évitée autant que faire se peut ET si elle est réalisée, il s’agit d’une castration chirurgicale AVEC prise en charge de la douleur (anesthésie et/ou analgésie*) ET réalisée par une personne compétente et habilitée
Non
La castration est évitée autant que faire se peut ET si elle est réalisée, il s’agit d’une castration chirurgicale SANS prise en charge de la douleur ET réalisée par une personne compétente et habilitée
Non
La castration est évitée autant que faire se peut ET si elle est réalisée, il s’agit d’une castration chimique ou à l'élastique ET réalisée par une personne compétente et habilitée
Non
La castration est systématique
Non
Pas de démarche de ce type
Non
Ne sait pas
Non
///
Accès aux pâturages et type de sol (1 viande bovine, races à viande ou vaches de réforme)RUMINANTS
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Accès aux pâturages : quelles sont les conditions d'accès aux pâturages des animaux ? - UniquePâturage saisonnier dès que les conditions météorologiques le permettent (printemps, été, automne, correspondant à un minimum de 240 jrs/an), et reste du temps (hiver) à l'intérieur dans des logettes ou une aire paillée sur toute la vie de l'animal
Non
Pâturage saisonnier dès que les conditions météorologiques le permettent (printemps, été, automne, correspondant à un minimum de 240 jrs/an), et reste du temps (hiver) à l'intérieur dans des logettes ou une aire paillée, hors phase d'engraissement
Non
Pâturage saisonnier dès que les conditions météorologiques le permettent avec un minimum de 150 jrs/an (5 mois), et reste du temps (hiver) à l'intérieur dans des logettes ou une aire paillée sur toute la vie de l'animal
Non
Pâturage saisonnier dès que les conditions météorologiques le permettent avec un minimum de 150 jrs/an (5 mois), et reste du temps (hiver) à l'intérieur dans des logettes ou une aire paillée, hors phase d'engraissement
Non
Pâturage en continu en toute saison avec une phase d'engraissement potentiellement à l'intérieur
Non
Elevage à l'intérieur en logettes ou aire paillée, avec accès extérieur limité (aire d'exercice)
Non
Elevage à l'intérieur en logettes ou aire paillée
Non
Ne sait pas
Non
//
Densité en élevage (1 viande bovine, races à viande ou vaches et réforme)RUMINANTS
Viande bovine (races à viande ou vaches de réforme)
Densité : quelle surface par animal est disponible, en bâtiment fixe ? - UniquePour les vaches de réforme, surface supérieure ou égale à 6 m2/animal* OU pour les races à viande, surface supérieure ou égale à : -5 m2/animal, si son poids est supérieur à 350 kg, avec un minimum de 1 m² par tranche de poids de 100 kg -4 m2/animal, si son poids est inférieur à 350 kg -2,5 m2/animal, si son poids est inférieur à 200 kg -1,5 m2/animal, si son poi